Tournai 7500

Tournai: pour la poursuite des travaux, la navigation sur l'Escaut est totalement interrompue jusqu'au 28 mars

D’importants travaux liés à la reconstruction de la partie centrale du Pont des Trous à Tournai débuteront ce lundi 1er mars.

Destinés à soutenir les lisses de guidage, qui protégeront les futures piles de ce pont médiéval, 32 pieux seront scellés dans le sous-sol calcaire.

Pour permettre la mise en place en toute sécurité de ces pieux dans le lit de l’Escaut, la navigation fluviale sera totalement interrompue jusqu’au 28 mars dans la traversée de Tournai. Dans la foulée, la passerelle latérale du proche pont Delwart sera posée fin mars. Les travaux de reconstruction des arches du Pont des Trous vont connaître une importante accélération dès ce lundi.

Une entreprise s’apprête à réaliser des fondations profondes via une série de 32 pieux dans le fond du fleuve. Ils seront placés parallèlement à chaque rive, répartis en amont comme en aval du pont. Vingt-deux d’entre eux (d’un mètre de diamètre) soutiendront les lisses de guidage qui protégeront les piles, les dix autres pieux (60 centimètres) serviront de fondations aux deux piles du Pont des Trous. Ce dispositif offrira une passe navigable linéaire de 12,5 mètres dans l’axe du fleuve.

Ces pieux, longs de 20 mètres, seront constitués d’un tubage en acier, fiché dans le sous-sol rocheux, et dépassant légèrement le niveau moyen de l’Escaut. Ce tube servira ensuite de coffrage perdu et sera rempli de béton pour le consolider et le solidariser avec le "bedrock" calcaire. Composées de caissons préfabriqués assemblés l’un à l’autre sur site, les lisses de guidage seront posées sur les pieux à l’aide de dispositifs techniques permettant d’amortir les éventuels heurts de bateaux. Certains de ces caissons pèsent plus de 50 tonnes. Ils devront être levés par une gigantesque grue de 650 tonnes.

La pose de ces lisses de guidage sera menée du lundi au samedi, voire le dimanche, entre 06h00 du matin et 22h00. Ces horaires de travail pourraient être revus à la baisse selon l’avancement effectif des opérations.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF