Tournai 7500

Tournai Expo: Batirama ouvre le bal des salons de la construction

Batirama ouvre ses portes ce week-end à Tournai Expo, ce sera le premier salon de la construction de l’année 2020 et l’occasion pour les futurs propriétaires de se confronter aux différents aspects de leur engagement.

Batirama ouvre ses portes ce week-end à Tournai Expo, ce sera le premier salon de la construction de l’année 2020 et l’occasion pour les futurs propriétaires de se confronter aux différents aspects de leur engagement.

Pour les candidats bâtisseurs, le premier "Oups" sort souvent devant le prix du terrain.  La surprise passée, les acheteurs se mettent à projeter la maison de leurs rêves sur cette surface… avec leur architecte.  Un moment où ils découvrent l’ampleur du défi et les frais qui en découlent : il faut bien plus isoler les maisons qu’auparavant et les normes environnementales sont devenues très exigeantes.   La pose de triple vitrage, l’installation de systèmes de ventilation performants, … des contraintes techniques qui n’ont généralement pas du tout été prises en compte "les gens tombent souvent de haut, constate Anne-Sophie Baudry, architecte à Mons, ils me disent alors qu’ils n’auront pas assez et m’avouent que ce n’était pas du tout ce qu’ils avaient prévu".

S'adapter

Alors souvent on s’adapte: avec l’architecte, on revoit les ébauches de plan, on réduit la surface au sol et on supprime même certaines pièces d’abord envisagées.

"Aujourd’hui un garage cela devient très rare, poursuit Anne-Sophie Baudry, parce que c’est une surface importante, on va donc plutôt travailler avec un carport et le volume initialement prévu pour le garage va servir pour la ventilation et la chaufferie".

Il faut donc donner la priorité au fonctionnel: les pièces deviennent donc plus petites et seront à usages multiples "un bureau peut ainsi devenir une chambre, cela se fait régulièrement, indique l’architecte, et dans la salle-à-manger les meubles peuvent se transformer en coin pour les jeux ou en petit bureau".

Se retrousser les manches 

Une fois tous les aspects techniques résolus, il reste souvent un budget rikiki pour la déco, ou… plus de budget du tout.  L’opportunité pour se tourner vers les approches tendances que sont le fait main et la récup !

De manière générale, l’architecte constate que de moins en moins de jeunes couples peuvent se permettre de pousser sa porte pour une nouvelle construction.  Malgré les taux faibles, les investissements sont tels que l’heure est à la rénovation et souvent même la rénovation échelonnée.  (Ecoutez ci-dessous le constat d’Anne-Sophie Baudry sur cette évolution).

 

Copyright photo: pxhere

Vincent Clérin avec Charlotte Legrand

Retrouvez l'article original sur RTBF