Tournai 7500

9 éducateurs temps plein menacés de licenciement à la Résidence L'Elysée

Pour le directeur Roland Raisin, l’institution est arrivée à un niveau de maturité et il faut réorganiser les méthodes de travail.

 L’institution existe depuis 18 ans et compte 29 travailleurs éducatifs temps plein. Le souhait du directeur Roland Raisin ? Que l'institution n'en compte plus que 20. "Notre secteur évolue et il est impératif de garder, voire d’améliorer, la qualité d’accompagnement des résidents. Cela passe par une réorganisation du temps de travail du personnel."

Blocage de la concertation sociale

Une réunion de concertation sociale a eu lieu, à nouveau, ce 12 septembre entre la délégation syndicale CNE–SETCa et la Direction.

L’employeur a de nouveau confirmé sa volonté de procéder à des licenciements du personnel à temps plein et n’a pas accepté les pistes de solutions proposées par les organisations syndicales, à savoir :

- Allonger la période de concertation sociale jusqu’au 31 octobre au lieu du 30 septembre ;

- Instaurer un dispositif de réduction collective du temps de travail afin de réorganiser les horaires avec les effectifs actuels;

- Instaurer une équipe mobile afin de faire face aux périodes plus intenses d’encadrement des résidents.

"Cela fait 4 ans que je propose des modèles de restructuration, mais les concertations sont toujours bloquées. Je veux bien négocier certains points, mais il faut garder l’ossature du projet. A l’heure d’aujourd’hui, je ne connais pas un seul secteur d’accompagnement qui ne travaille uniquement qu’avec des employés temps plein".

Sylvie Pottiez (CNE Hainaut) et Catherine Boël (SETCa Wallonie picarde) précisent par ailleurs que leurs organisations syndicales ont sommé l’employeur de se mettre en conformité au niveau du plan de formation obligatoire des travailleurs ainsi qu’en matière de politiques du bien-être inexistants depuis la création de l’institution. 

Au terme de la réunion de ce 12 septembre, et après plusieurs suspensions de séance, l’employeur a refusé de retirer son projet de licenciement. Les organisations syndicales CNE-SETCA ont par conséquent déposé un préavis de grève. Un bureau de conciliation sectoriel sera convoqué. Des actions plus importantes sont à craindre sur le site de l’asbl La Résidence L’Elysée.

S.Li.

Retrouvez l'article original sur notélé