Dour 7370

Des pizzas saines, éthiques et bio à Montigny-le-Tilleul

Découverte d'une pizzeria pas comme les autres située à Montigny-le-Tilleul. Grégory et Caroline ont développé le concept d’une pizza éthique, saine et bio. Le couple s’est lancé en novembre dernier malgré la crise actuelle.

C’est à Montigny-le-Tilleul que se sont installés Grégory et Caroline. Respectivement menuisier et secrétaire médical souhaitant changer d’air, ils ont lancés leur pizzeria il y a trois mois. Ici, tous les produits sont locaux et bio. Ils se fournissent notamment à la ferme du Maustitchi à Fontaine l’Evêque et à la chèvrerie des Saules à Jumet. 

"On a remarqué que dans la région il n'y avait pas de pizza éthique et de pizzeria où l'on développait un produit sain jusqu'au bout dans la pâte et dans les ingrédients qu'on met dessus" confie Grégory Ciarrocchi, pizzaïolo et co-gérant de la pizzeria. 

Du levain 100% naturel et maison

Le concept, c’est une pizza saine et éthique. Pour ce faire, Grégory, qui s’est formé auprès d’un champion du monde de la pizza, prépare du levain naturel.

"C'est un mélange de farine et d'eau qu'on développe avec un certain protocole les bactéries et les levures selon les températures. C'est vraiment quelque chose qui est né ici. Je suis parti de pommes pour obtenir ce levain naturel. C'est une pâte qu'on nourrit tous les deux jours et qu'on maintient en vie. De cette souche, on développe le levain pour remplacer la levure chimique ou fraiche qu'on met dans le pain ou les pâtes pour les faire monter" explique le pizzaïolo.

Se lancer malgré la crise

Faire une pizza locale et naturelle est un véritable challenge. Un défi que le couple mène de manière complémentaire à leur travail. Et ce malgré la crise actuelle.

"Je pense que le Covid a fait beaucoup. Il a fait du mal mais il y a eu du positif. On s'est lancé en pleine crise et on ne le regrette pas. Je pense que le fait que, malheureusement, les restaurants soient fermés et que nous on fait que de l'emporter, cela nous a permis de travailler malgré tout" souligne Caroline Di Giusto, co-gérante de la pizzeria

Le respect de la tradition a un coût

Le four a été fabriqué dans le respect de la tradition italienne par une société napolitaine et avec des matériaux spéciaux. Faire une pizza de ce type a cependant un coût. La farine leur coûte ainsi deux fois plus chère qu'une farine industrielle utilisée dans les pizzerias. Il en va de même pour les légumes et autres ingrédients.

"La qualité n'a pas de prix! Quand on veut bien manger et je pense que les gens sont prêts à mettre plus cher pour bien manger. On le voit avec nos clients. On a un super retour et les gens nous disent qu'ils préfèrent en manger moins souvent mais mettre le prix pour avoir quelque chose de bien" estime Grégory Ciarrocchi.

Comme quoi, faire une pizza éthique et saine est possible. Mais cela demande beaucoup de temps, de patience et de passion. 

Découvrez le reportage de TéléSambre.

Catherine Businaro

Retrouvez l'article original sur Télésambre