C'est aussi une importante réserve ornighologique

Colfontaine, avant de désigner une entité formée par Pâturages, Warquignies et Wasmes, depuis la fusion de communes de 1977, était le nom donné à la forêt domaniale qui se situe au sud de l’entité. Le bois qui n’a pas été touché par la forte industrialisation de la région est aujourd’hui devenu une importante réserve ornithologique.

C’est une forêt imposante et importante, elle s’étend sur 750 hectares et est incorporée à la réserve naturelle des “Haut Pays” de Roisin. Cette forêt a pourtant été menacée au début du siècle. Il s’agissait d’étendre l’exploitation houillère. Le 20 mai 1907, un meeting de protestation rassembla une grande foule qui voulait préserver le seul parc naturel du Borinage. Sans doute une des première manifestations pour la protection de la nature de notre pays !!!

Dès le 16e siècle, le Borinage a été marqué par le protestantisme. C’est ainsi qu’en décembre 1878 arrive à Wasmes un jeune pasteur stagiaire, Vincent Van Gogh. Il vient habiter la commune pendant quelques mois et se dévoue sans compter auprès des pauvres, comme en témoignent ses lettres à son frère Théo. En juillet 1879, il quitte le Borinage pour la Provence. La maison Van Gogh à Wasmes fait l’objet de toutes les attentions dans la perspective des festivités liées à Mons 2015.

L’entité de Colfontaine est une commune fortement marquée par l’exploitation du charbon, elle en a d’ailleurs payé un lourd tribut. En 1819, à Wasmes, une catastrophe minière a tué 91 mineurs. A Warquignies, le 4 mars 1894, 23 mineurs ont trouvé la mort dans un autre accident  de la mine. A Pâturages, ce sont 57 mineurs qui ont trouvé la mort en 1934. Les charbonnages de Pâturages ont cessé leurs activités en 1961.

C. Vandelois