Binche 7130

Des relations épistolaires voient le jour entre des étudiants et des résidents d'un home du Brabant Wallon

Un collectif de jeunes de Louvain-la-Neuve a distribué ce mercredi des lettres à destination des pensionnaires d’une maison de repos à Wavre. Un geste de solidarité pour casser l’isolement et la solitude des personnes âgées.

Ce mercredi, Cloé Machuelle (24 ans) n’est pas venue les mains vides à la maison de repos la Closière de Wavre. "Cette boîte en carton contient des lettres, des bricolages, des chocolats à destination des personnes âgées, mais aussi du personnel soignant pour les remercier de leur courage. " explique l’étudiante en communication.

Ces lettres ont été écrites par une vingtaine d’étudiants de Louvain-la-Neuve après un appel posté sur les réseaux sociaux. Cloé les a ensuite réceptionnées dans sa boîte aux lettres en veillant à les laisser plusieurs jours en quarantaine pour éviter tout risque de propagation. D'autres moments de distribution sont également prévus dans les jours à venir. 

Construire des relations pérennes

Ce projet ravit Carine Hermal, présidente du CPAS de Wavre en charge de la maison de repos et de ses 154 lits. " En ces moments si difficiles, ouvrir une fenêtre vers l’extérieur est primordial! On a tout à gagner si on parvient — au milieu de cette crise dramatique — à créer de nouveaux liens… Vraiment, ce projet est super mignon. "

L’objectif est donc bien de casser la solitude et l’isolement des personnes âgées. Depuis plusieurs semaines, les activités en groupe et les visites des proches sont interdites dans les maisons de repos : les résidents sont donc cloisonnés dans leur chambre.

Cloé insiste également sur le suivi de ces nouvelles relations épistolaires : " Nous avons laissé nos coordonnées pour garder contact. L’idée, c’est de rencontrer en chair et en os les résidents à la fin du confinement. Ce n’est pas juste un “one-shot”!"

Promouvoir une société solidaire et intergénérationnelle

Cette initiative n’est toutefois qu’une parmi tant d’autres sur Propageons la solidarité, pas le virus — LLN ! Peu avant le confinement, Cloé et ses amis ont en effet lancé ce groupe Facebook de solidarité pour les habitants néo-louvanistes. " Ce projet est né de notre vécu et de nos observations quotidiennes dans les rues de Louvain-la-Neuve. Je voyais par exemple des personnes âgées et vulnérables qui se rendaient à la pharmacie alors qu’elles avaient du mal à marcher… " explique Cloé.

Le collectif de jeunes défend en réalité une vision solidaire et intergénérationnelle de notre société : " Face aux failles du système actuel — par exemple quand on voit le manque d’équipement dans le secteur des soins de santé —, nous nous sommes dit que l’entraide devait venir des citoyens. Ce que je retiens de cette crise, ce sont les élans de solidarité. C’est juste magnifique ! "

Aujourd’hui, le groupe compte près de 750 membres. Chaque jour, les uns proposent de l’aide pour faire des courses ou promener des animaux, d’autres suggèrent de fabriquer des masques à destination du personnel soignant, d’autres encore font des livraisons de produits locaux à domicile. " Le groupe centralise les demandes et les offres d’aide, mais sert aussi de plateforme pour faire émerger des projets solidaires plus ambitieux. D’ailleurs, certains sont sur le point de voir le jour, mais je n’en dirai pas plus! " conclut malicieusement la jeune étudiante.

Maxime Maillet