La Louvière

Cinquième ville de Wallonie, troisième cité du Hainaut et capitale de la région du centre, La Louvière est née en 1977 de la fusion des communes de La Louvière, Houdeng-Goegnies, Houdeng-Aimeries, Strépy-Bracquegnies, Besonrieux, Haine-Saint-Paul, Haine-Saint-Pierre, Saint-Vaast, Trivières, Maurage et Boussoit.

Au Moyen-Age, La Louvière est un petit hameau de Saint-Vaast qui appartient à l’abbaye d’Aulne. Au 19e siècle, la révolution industrielle, le creusement du canal du Centre verront s’installer bon nombres d’entreprises autour des charbonnages déjà existants. Parmi celles-ci, une faïencerie qui portera loin, le nom de La Louvière. C’est en 1841 que la famille Boch s’installe dans la cité de La Louve. Des milliers de pièces de vaisselle sortiront de ses fours. La famille Boch fera appel aux plus grands "designers" afin de produire des d’objets décoratifs et de services en art déco mis au point dans l’atelier de fantaisie. En février 1869, La Louvière est détachée de Saint-Vaast et officiellement érigée en commune. Ce riche passé industriel, les Louviérois ont su le conserver et le valoriser. Les anciens ascenseurs du Canal du centre, l’écomusée régional de Bois-du-Luc et Keramis, le futur centre de la céramique qui ouvrira bientôt ses portes, sont des témoins uniques.

Aujourd’hui, La Louvière est une Ville de Culture par excellence! Terre de surréalisme, elle accueille d’éminentes institutions telles que le musée Ianchelevici, le centre de la gravure, les collections du Daily Bul.

C. Vandelois