La Louvière 7100

Combien va gagner un assesseur? Et un président de bureau de vote ce 26 mai?

Ce dimanche, 10.960 présidents seront sur le pont pour les élections. Ils seront responsables chacun d’un bureau de vote et seront épaulés par un secrétaire et 4 ou 5 assesseurs. Pour le défraiement de cette journée passée au service de la démocratie, un jeton de présence est prévu « Mais c’est assez symbolique prévient Arnaud Bya, chef du service population et état civil à la Ville de Namur. D’une certaine manière, cette une petite récompense pour ceux qui participent à l’exercice démocratique ».

  • Un président, un secrétaire ou un assesseur d’un bureau de vote électronique touchent 40€
  • Un président, un secrétaire ou un assesseur d’un bureau de vote papier touchent 28€
  • Un président, un secrétaire ou un assesseur d’un bureau de dépouillement de vote papier touchent 19€

La différence entre les bureaux de vote électronique et papier s’explique par le fait que les horaires ne sont pas les mêmes. Les présidents, secrétaires et assesseurs sont convoqués à 7h00. Tous les bureaux ouvrent à 8h00, ils ferment à 14h00 là où un vote papier est organisé, à 16h00 là où le vote est électronique.

Journée plus longue pour les présidents et secrétaires

Après la fermeture des bureaux, les assesseurs sont libérés. Les présidents et les secrétaires, eux, ont encore une série de formalités administratives à accomplir. Ils doivent remplir un PV de la journée, faire les comptes (combien de votes enregistrés, d’électeurs absents, de bulletins annulés,…) et puis doivent aller apporter les urnes au chef-lieu du canton (souvent à l’administration communale). Certains seront donc mobilisés jusqu’à la fin d’après-midi et parfois même le courant de la soirée. Une journée qui dure parfois plus de 12 heures.

Assesseurs, présidents et secrétaires peuvent aussi prétendre à une indemnité de déplacement dans le cas où ils siègent dans une commune où ils ne sont inscrits ni au registre de la population, ni sur la liste des électeurs, ce qui est plutôt rare puisqu’a priori on est convoqué dans sa commune de résidence (mais certains peuvent avoir déménagé, par exemple, entre leur convocation et l’élection où aller siéger en renfort dans une commune voisine). Cette indemnité s’élève à 20 cent par kilomètre.

A noter aussi que les présidents et secrétaires (pas les assesseurs) doivent assister quelques jours avant les élections à une formation obligatoire de 4 heures. Elle n’est pas payée.

On le fait par devoir citoyen, pas pour l’argent

Le jeton de présence est-il un réel incitant à répondre à la convocation ? " Je ne pense pas, répond Arnaud Bya. Très honnêtement, ces montants ne couvrent pas l’ensemble des frais que peut représenter le travail des assesseurs ou des présidents ". C’est en tout cas l’expérience de Bernard Baras, il est président de bureau pour la 3e fois ce dimanche : " Comme président, la tradition veut qu’on amène à boire et quelques collations pour tenir la journée. Le jeton de présence me servira à acheter ça. Je ne fais pas ça pour le jeton de présence, je crois d’ailleurs que personne ne le fait. Mais il n’y a aucun problème pour moi, on ne vient pas pour l’argent, on vient parce qu’on considère que c’est important de faire fonctionner la démocratie. Pour moi c’est important, même sans ces jetons de présence, je viendrais ".

Même impression pour Arnaud Brya, " La plupart des personnes qui viennent le font par devoir civique ou parce qu’elles en retirent une satisfaction personnelle, le jeton n’a pas vraiment d’influence sur leur présence ou pas ".

Payé 90€ aux communales et 40€ cette fois-ci

Les montants des jetons de présence, pour ces élections générales, sont fixés par le SPF Intérieur, ils sont les mêmes dans tout le pays. Aux élections communales, en revanche, ce sont les communes qui fixent les montants dans une fourchette fixée par le SPF Intérieur. En octobre dernier, un assesseur pouvait donc être payé de manière (très) différente d’une commune à l’autre. Et un même assesseur qui a siégé aux élections communales dernières et remet le couvert ce week-end pourrait toucher un montant très différent.

Le président d’un bureau de vote de Schaerbeek, par exemple, était payé 90€ pour le jour des élections et 25€ pour la formation préalable pour les dernières communales. Il touchera en tout et pour tout 40€ cette fois-ci (puisque le vote est électronique à Schaerbeek).