Braine-le-Comte et son vaste massif forestier

Braine-le-Comte a été fondée au 6e siècle par Saint Géry.

Elle a porté plusieurs noms, Braine-la-Wihote, Braine-la-Vilotte. C’est à Baudouin IV, Comte de Hainaut, qu’elle doit son nom de Braine-le-Comte. Ce puissant seigneur a racheté Braine au chapitre de Sainte Waudru à Mons. Le village devient alors une ville. Sa position stratégique lui a valu d’être pillée à plusieurs reprises aux 15e et 16e siècles. En 1677, le Duc de Villa-Hermosa, gouverneur général des Pays-Bas, a ordonné de faire sauter le château pour empêcher les Français de l’occuper.

Le village de Steenkerque est connu pour sa grande bataille. Elle a opposé en août 1692 le Maréchal de Luxembourg, à la tête des régiments de Louis XIV, à Guillaume III, Roi d'Angleterre et Guillaume d’Orange. Les français ont obtenu la victoire, mais les pertes ont été considérables. 15.000 hommes sont morts à Steenkerke.

A Ronquières, c’est avec le dénivelé du canal que l’on se bat. Les ingénieurs ont imaginé un long plan incliné pour tirer les péniches de 1.350 tonnes. Il s’agit de rattraper une différence de 68 mètres sur le canal Charleroi - Bruxelles. Du haut de ses 134 mètres, le belvédère du plan incliné offre une vue unique sur la région.

Les amateurs de promenades et natures apprécieront sans conteste le bois de la Houssière, classé Natura 2000. Avec ses quelques 550 ha, c’est l'un des plus vastes massifs forestiers de moyenne Belgique. Il s’étire sur plusieurs kilomètres entre Braine-le-Comte et Ronquières. C’est une très belle hêtraie, mais on peut aussi y voir, une fois le printemps installé, de très jolies floraisons de jacinthes des bois.

C. Vandelois