Jurbise

Située à 8 kilomètres de Mons sur le plateau des sources de la Dendre, Jurbise est traversée depuis l’Antiquité par la voie romaine Bavay–Utrecht, qui deviendra par la suite la chaussée Brunehault. C'est une des communes les plus propres de l'arrondissement. L'administration communale est installée dans ce qu'on appelle le château Hambye. La commune a acheté le site en 1973. Il comprend en plus du château, de vastes dépendances et un domaine de six hectares.

A vocation agricole, mais de plus en plus résidentielle, l’entité possède quelques belles fermes des 17e et 18e siècles.

A partir du 11e siècle, Herchies devient le siège d’une seigneurie. La forteresse va appartenir à d’illustres personnages dont Nicolas Rolin, chancelier du duc de Bourgogne et mécène des Hospices de Beaune au 15e siècle. Propriété des comtes d’Egmont à la fin du 19e siècle, le château est en ruines. Le chanoine Puissant rachète le domaine et y entreprend des fouilles et une restauration. Aujourd’hui l’ancienne résidence des comtes d’Egmont accueille une communauté religieuse de moines contemplatifs, le prieuré Marie-Médiatrice. Des travaux artistiques y sont réalisés comme des icônes peintes, des émaux et des poteries. Il y a aussi un atelier de restauration de tableaux anciens et de statues anciennes.

Le village d'Herchies est aussi connu pour son "arbre à clous" qui, selon certaines croyances ancestrales, seraient thérapeutiques. Les "croyants" viennent y clouer des lindes, des pansements dans l'espoir de guérir leurs proches.

C. Vandelois