Quévy 7041

Une deuxième naissance d'orang-outan espérée à Pairi Daiza !

Après Sari, la deuxième femelle orang-outan de Pairi Daïza, Sinta, est gestante. Une bonne nouvelle pour cette espèce gravement menacée par l’homme dans la nature.

Pairi Daiza n’attend pas une…mais bien deux naissances d’orangs-outans prochainement ! Après avoir communiqué en août la grossesse de Sari (16 ans), le parc annonce aujourd’hui que Sinta (26 ans) attend aussi un petit ! Si les deux naissances se passent bien, les familles d’orangs-outangs de Sumatra compteront 7 membres d’ici avril prochain : outre les deux bébés et les mères Sari et Sinta, les visiteurs pourront retrouver Ujian et Gempa – leurs mâles respectifs, ainsi que Berani (4 ans), premier petit de Sari.

Les orangs-outans constituent l’une des espèces les plus menacées de notre planète. Avec le braconnage, la déforestation et le réchauffement climatique, la population de ces grands singes a connu un déclin de 80% au cours de ces 75 dernières années selon le parc. " Il va sans dire qu'à ce rythme, ces animaux très intelligents [Ils partagent leur ADN avec les humains à 97%] et si particuliers auront bientôt complètement disparu dans la nature. Pour l'orang-outan, il est minuit moins une. " peut-on lire dans le communiqué.

Ces deux naissances offrent donc une lueur d’espoir et un coup de pouce au travail de conservation effectué par le parc animalier. Pairi Daiza est d’ailleurs impliqué dans un projet de restauration de l’habitat des orangs-outans à l’état sauvage à Bornéo en Indonésie : une fondation y replante 11.000 arbres et y construit 5 barrages. Au sein du parc, les vétérinaires et les soigneurs surveilleront très attentivement les deux femelles au cours des prochains mois pour éviter tout risque de complication. Comme pour les humains, la grossesse dure environ 9 mois.

Malgré les mesures sanitaires, le parc reste accessible. Seules les parties intérieures ont été fermées comme le Nautilus ou la Crypte aux chauves-souris, ainsi que les espaces de restauration comme le reste du secteur Horeca. Plus d'informations sur le site internet. 

Maxime Maillet