Mons 7000

La ville de Mons casse sa tirelire pour ses commerces

Huit millions d’euros, c’est le montant que la ville de Mons est prête à investir pour ses commerçants.

7500 euros défiscalisés à quelques 450 cafés, restaurants, hôtels et salles de sport de l’entité montoise. 5000 euros défiscalisés pour les 1000 autres commerçants. Des primes qui s’ajoutent évidemment à celles promises par la Région wallonne.

Nicolas Martin, le bourgmestre de la ville de Mons, n’était pas peu fier d’annoncer son plan de relance : "C’est un plan sans précédent. Mons est la première commune du pays à apporter une aide substantielle à l’Horeca. Ce plan doit permettre à chaque commerçant de pouvoir reprendre ses activités de la manière la plus sereine possible".

Une plateforme en ligne

Concrètement, les commerçants ont du 2 juin au 30 juin inclus pour introduire leur dossier. Tout se fera en ligne via une plateforme similaire à celle mise en place par la Région wallonne. Pour bénéficier de cette aide en cash, il faudra entre autres prouver avoir une activité à Mons. S’engager aussi sur l’honneur à reprendre et à poursuivre son activité.

Véronique est commerçante à Mons dans le piétonnier depuis plus de 40 ans. Elle accueille cette prime les bras ouverts : "C’est inattendu et magnifique. Cette prime va non seulement nous permettre d’honorer nos factures mais aussi d’investir. En dehors du Covid, les premiers mois de l’année ont été difficiles. Sans le doudou ou la braderie, l’avenir n’était pas non plus terrible. C’est vraiment une aide précieuse pour la survie de nos commerces."

Sauf exception, les enseignes internationales et les commerces qui sont restés ouverts pendant la crise ne bénéficieront pas de la prime.

Arnaud Montero avec Nina Zanatta

Retrouvez l'article original sur RTBF