Nassogne 6950

De Bastogne à Bruxelles, de Mons à Anvers: le point région par région de ces élections

Le scrutin des élections communales et provinciales a rendu son verdict.

Les résultats définitifs aux élections communales montrent une progression générale des écologistes au sud comme au nord du pays, ainsi que du PTB en Wallonie, notamment à Charleroi. En Flandre, le résultat est mitigé pour la N-VA; on assiste à une remontée du Vlaams Belang. 

L'essentiel de l'info :

Wallonie

Certaines personnalités politiques étaient suivies de près ce dimanche soir. Parmi elles : Benoît Lutgen qui s'est imposé à Bastogne où il était opposé à son frère Jean-Pierre. Ce dernier a déclaré qu'il arrêtait "définitivement" la politique.

A Charleroi, le PS de Paul Magnette reste largement en tête avec 41,29% des voix, même si le recul de 6,4% est important. Le parti socialiste garde sa majorité absolue d'un cheveu avec 26 sièges (30 en 2012) sur 51. Le PTB réalise une percée historique dans le Pays noir avec un score de 15,73%. C'est une montée importante de plus de 12%. Le PTB remporte 9 sièges (+ 8 par rapport à 2012) et devient le 2ème parti de la ville.

La tête de liste socialiste à Mons Nicolas Martin sort vainqueur des élections avec plus de 10.000 voix de préférence. Devant Elio Di Rupo qui en comptabilise tout de même 7664. Autre enjeu, Georges-Louis Bouchez, qui menait la liste Mons en Mieux n'a pas réussi son pari. Avec 44.25% des voix, les socialistes conservent, de justesse, la majorité absolue en terme de siège au conseil communal avec 23 élus sur 45. Mons en Mieux est le deuxième parti de la ville avec plus de 21% des voix. Ils occuperont quant à eux 11 sièges. Les Verts, avec près de 13% des voix, réalisent une belle progression à Mons aussi (+4%). Le PTB obtient 8,5% des voix.

A Namur. Le cdH, Ecolo et le MR rempilent à Namur, Maxime Prévot (cdH) reste bourgmestre. Le cdH est plus que jamais le premier parti de la capitale wallonne, avec un PS en très net recul.

Avec résultats définitifs à Marche-en-Famenne, René Collin n'est que 3ème en voix de préférence. Le duel opposant, le ministre wallon de l'Agriculture René Collin (cdH) et le ministre-président wallon Willy Borsus (MR) a finalement largement tourné en faveur du premier, dont la liste Mayeur cdH a récolté 46,08% des voix (14 sièges). La liste libérale, elle, a obtenu 24,18% des suffrages (6 sièges), devant la liste PS et ses 17,97% des voix (4 sièges). Mais c'est un troisième candidat qui a tiré son épingle du jeu: André Bouchat, l'actuel bourgmestre de la localité qui poussait la liste cdH, a enregistré 3.453 voix de préférence, loin devant les 1.561 voix de René Collin.

A Liègele PS récolte 30,83 % soit 17 sièges. Une chute de 7,12 % pour la liste emmenée par le bourgmestre sortant Willy Demeyer. Les libéraux (18,01 %) perdent un siège par rapport au dernier scrutin, mais une alliance avec le PS donnerait une courte majorité de 27 sièges sur les 49. Derrière le MR, le PTB réalise une progression de près de 10% et s'assure 9 sièges, 7 de plus que lors du dernier scrutin. Le mouvement citoyen Vert Ardent, auquel est associé Ecolo, engrange 14,67 % des voix. Le CDH, partenaire de coalition du PS s'écrase et ne récolte que 6,75 % contre 14,01 % en 2012. Un résultat qui coûte 4 sièges aux Humanistes.

A Olne, c'est

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF