Neufchâteau 6840

Démission de la bourgmestre de Neuchâteau, Michèle Mons Delle Roche jette l’éponge

Après la saga politico-judiciaire autour de l’ancien député bourgmestre, le cdH Dimitri Fourny, la commune de Neuchateau est à nouveau confrontée à un petit tremblement de terre. Celle qui est aux commandes de la ville depuis le mai 2020, vient d’annoncer qu’elle démissionnait. Michèle Mons Del Roche dénonce des problèmes de gouvernances et l’immobilisme dans la gestion de certains projets.

L’annonce est tombée vers 14 heures sur la page Facebook de la bourgmestre. Dans un bref message adressé à ses administrés, Michèle Mons Del Roche évoque des divergences de vues entre elle et les membres de son groupe politique, dirigé par le MR Yves Evrard : "je souhaitais une nouvelle gouvernance mais rien n’a changé, sauf les protagonistes", précise la bourgmestre démissionnaire. "J’ai voulu mettre en place des projets et rien n’avance comme je le souhaite car il y a trop de freins."

L’ancienne magistrate aura donc tenu un peu plus d’un an à ce poste et c’est visiblement épuisée, qu’elle raccroche l’écharpe mayorale : "Je ne peux continuer ainsi au péril de ma santé face aux grossièretés, aux injures et à la vulgarité auxquelles je suis confrontée."

Malgré la déception, Michèle Mons Delle Roche précise qu’elle continuera à siéger comme conseillère indépendante et conclut en rappelant "l’affection qu’elle porte à cette commune depuis plus de soixante ans."

La bourgmestre n’est pas la seule à quitter le navire. Philippe Bruliau, qui préside le conseil communal, siégera, lui aussi, en tant qu’indépendant. Comme Michèle Mons Delle Roche, il évoque "un constat d’échec et un important malaise au sein de son groupe politique."

Ces départs risquent de faire vaciller la majorité qui n'avait qu'un seul siège d'avance.

Benjamin Brone

Retrouvez l'article original sur RTBF