Neufchâteau 6840

300 km à vélo pour dessiner la Belgique : le défi cycliste de la fête nationale

Le 21 juillet, de nombreux cyclistes réaliseront un long parcours qui ressemble aux contours d'une Belgique miniature.

GPS Art, Strava Art, GPS Drawing,... La pratique a beaucoup de noms, mais son principe est simple : il s'agit de réaliser un dessin sur une carte grâce à un tracker GPS, en courant, en marchant, ou en faisant du vélo. Un concept original, mais très populaire : on peut admirer sur plusieurs sites ces parcours qui représentent des animaux, des objets, des personnages ou encore les frontières d'un pays (vous pouvez en découvrir certains à cette adresse).

C'est cette pratique qui a inspiré Sebastien Nolens l'année dernière : "Je me suis dit pourquoi ne pas faire ça pour le 21 juillet ?". Cycliste chevronné, il se lance dans un parcours de 300 kilomètres sur les routes de Belgique qui trace les contours de notre plat pays. Désireux de partager cette expérience particulièrement satisfaisante, il crée en janvier dernier "Little Belgium", un événement qui propose aux cyclistes assidus d'accomplir le même parcours lors de la fête nationale.

Un parcours sportif

Très rapidement, l'événement attire l’attention des cyclistes, y compris à l'étranger. Sur Facebook, plusieurs milliers de personnes manifestent leur intérêt. Mais l'épidémie du COVID-19 vient mettre en danger l'événement. Ce grand parcours pourra-t-il avoir lieu dans le respect des règles sanitaires ? Après quelques mois de doute, c'est officiel : l'événement est maintenu, mais nécessite quelques adaptations pour assurer la sécurité de tous. "À l'origine, l'idée c'était que tout le monde parte du même point. J'ai dû m’adapter. Les gens vont démarrer là où ils veulent. Ça permet de les étaler."

Plusieurs checkpoints seront proposés aux cyclistes inscrits à la course, où ceux-ci pourront se reposer, s'hydrater et se ravitailler (selon le forfait choisi), dans le respect des mesures d'hygiène. Les cyclistes sont invités à commencer leur périple à 6h du matin, pour le terminer entre 21h et 23h. Le parcours passera principalement par des routes de campagne (95% dur), et traversera des villes comme Bruxelles, Leuven, Hélécine, Marche-les-Dames, Maillen, Villers-la-Ville ou encore Waterloo.

"Je m'attends à avoir 400 - 500 personnes" estime-t-il. C'est moins que le millier de cyclistes qu'il envisageait avant l'épidémie. Mais si l'événement a du succès, il est prêt à renouveler l'expérience l'année prochaine, dans un contexte, on l'espère, plus propice aux grands rassemblements. "J'ai vraiment envie que ce soit un événement touristique".

Mais attention : la course ne s'adresse pas à tout le monde. 300 kilomètres, c'est un challenge. "C'est plutôt pour les gens qui ont l'habitude de faire de longs trajets chaque week-end. Il y a pas mal de cyclistes qui sont capables de faire 150, voire 200 kilomètres, et certains ont envie de se mettre au défi."

 

Informations pratiques

Quand ? Le 21 juillet 2020, de 6h à 23h

Où ? À partir de n'importe quel point du parcours

Tarif léger (sans repas) : 34€

Tarif complet (avec repas et boissons) : 54€

Plus d'informations sur la page Facebook, et réservations à cette adresse.

 

AC