Fume c'est du belge

Bouillon est indissociable de son château-fort. Son plus célèbre propriétaire Godefroid de Bouillon, Duc de Basse-Lotharingie, a vendu en 1086 son domaine à Otbert, Prince-Evêque de Liège, pour financer la première croisade. Bouillon est restée sous l'autorité de Liège jusqu'à la Révolution française.

En 1677, les armées de Louis XIV s’empare de Bouillon. Vauban est alors chargé de moderniser la cité et de fortifier la ville. Après la Révolution française, Bouillon faisait partie du département des Forêts. Après son annexion aux Pays-Bas, une garnison hollandaise s'est installée au château. Elle en a été expulsée par les habitants lors de la révolution de septembre 1830. Le château est un haut lieu de l’histoire et du tourisme de la région

A Ucimont, le point de vue de Botassart est pour le moins grandiose. La Semois forme un large méandre autour d’une butte rocheuse dont la forme régulière lui vaut le nom de "tombeau du géant". Une légende raconte qu’un géant gaulois y serait enterré. L’intérêt botanique et paysager du site lui vaut d’être classé au patrimoine majeur de Wallonie.

D’autres villages de l’entité valent le détour, Corbion, Botassart, Poupehan, Frahan. De magnifiques promenades sont possibles tout au long de la Semois ou dans l’une des plus belles forêts du pays. Les vallées escarpées offrent des points de vue exceptionnels sur les méandres de la Semois.

La région était autrefois connue pour sa culture du tabac dont il reste encore une exploitation artisanale à Corbion.

C. Vandelois