Bouillon 6831

Quel avenir pour les PIT de Bouillon et Virton ?

500.000 euros, c'est le montant que réclame la zone de secours Luxembourg à l’intercommunale Vivalia pour le fonctionnement annuel des PIT de Virton et Bouillon. La convention, qui lie les 2 partenaires depuis 2015, vient d’être rompue par la zone de secours.

500.000 euros, c'est le montant que réclame la zone de secours Luxembourg à l’intercommunale Vivalia pour le fonctionnement annuel des PIT de Virton et Bouillon. La convention, qui lie les 2 partenaires depuis 2015, vient d’être rompue par la zone de secours. Vivalia a 3 mois pour trouver une solution. Le service PIT va-t-il se poursuivre ? Qui va le financer ? Voici les enjeux de cette problématique.

500.000 euros, c'est le montant que réclame la zone de secours Luxembourg à l’intercommunale Vivalia pour le fonctionnement annuel des PIT de Virton et Bouillon. La convention, qui lie les 2 partenaires depuis 2015, vient d’être rompue par la zone de secours.

Retrouvez l'article original sur TV Lux