Aubange 6790

La lenticadelle, une "fricadelle" végétale qui veut révolutionner les friteries

La même forme. Un croustillant extérieur qui laisse place à un cœur tendre. La lenticadelle, c'est la nouvelle arme de trois jeunes diplômés en agro-industries de la Haute-Ecole de Louvain en Hainaut. Ils ont décidé à bousculer les codes dans une...

La même forme. Un croustillant extérieur qui laisse place à un cœur tendre. La lenticadelle, c'est la nouvelle arme de trois jeunes diplômés en agro-industries de la Haute-Ecole de Louvain en Hainaut. Ils ont décidé à bousculer les codes dans une tradition bien belge: les frites. Le monde des frituristes marie généralement patates, sauces et évidemment des viandes aux 1001 déclinaisons: "Notre idée, c'était de créer un produit alternatif pour les friteries, explique Simon Lambert, l'un des jeunes créateurs de cette saucisse d'un nouveau genre. On dit toujours que la fricadelle, on ne sait jamais ce qu'il y a dedans. Avec notre lenticadelle, les gens savent que c'est bon, c'est sain et ça ne contient pas la moindre trace de viande".

Quelques légumes entrent dans la composition de la lenticadelle mais comme son nom l'indique, l'élément essentiel, c'est la lentille: "Pour se passer de viande, il faut un légume qui compense au niveau des protéines et donc notre choix s'est porté vers cette légumineuse car son taux protéique est plus élevé que la plupart des autres légumes, détaille Hugo Dony, aussi à la base du projet. Il y a beaucoup de fibres aussi, c'est excellent pour la digestion". Des épices et quelques éléments secrets viennent compléter la recette. Reste à goûter le produit.

Différent et semblable à la fois

A la dégustation, "Pippo" Dolore, frituriste depuis près de 30 ans, apprécie.  Le produit n'est pas exactement le même, mais c'est précisément ce qui fait sa force: "C'est très bon. Ça change des fricadelles classiques que je n'apprécie pas trop. Ça ressemble mais on sent bien que c'est des légumes. Étonnant". Pippo décide de faire également goûter sa clientèle du jour. Là aussi les réactions sont unanimes: "On sent tout de suite que l'on mange quelque chose de plus sain avec cet arrière-goût de légumes après une première sensation plus classique". "C'est une belle alternative si vous cherchez à éviter ces viandes de friteries qui peuvent repousser si vous pensez deux secondes à ce que vous mangez... Mais par contre, je ne vais pas abandonner les fricadelles pour autant. Je vois plutôt cela comme un nouveau choix", réagit ce client.

C'est là que se situe sans doute la chance de la lenticadelle. Plutôt qu'une concurrence pour la fricadelle classique, elle comblera peut-être la quasi absence d'alternatives sans viande lorsque le client cherche à déguster des frites dorées. Le lancement officiel arrivera dans quelques mois. En attendant, vous pouvez aller en déguster au salon Mind and Market ce 9 février 2017 à Charleroi. 

Arnaud Pilet

Retrouvez l'article original sur RTBF