Etalle 6740

Un nouveau directeur à l'usine Valvert d'Etalle

Du changement au sein du groupe Nestlé Waters. C'est désormais Philippe Antoine originaire d'Engreux dans la commune de Houffalize qui est à la tête de l'usine Valvert D'Etalle. Il fait sa carrière chez Valvert depuis 23 ans.
L'occasion de revenir avec lui sur quelques nouveautés sur le site stabulois.
L'usine mise de plus en plus vers un développement durable et des actions en faveur de l'environnement. D'ici à 2025, l'entreprise Valvert doit devenir neutre en utilisation de l'eau, et pour ce faire, trois projets sont en voie de concrétisation. Philippe Antoine nous les présente :

"On a travaillé avec des experts qui ont identifié plusieurs projets, et on est en train de pousser l'analyse. Un lavoir à Buzenol qui déverse des eaux claires dans les eaux usées de Buzenol, et donc ces eaux usées sont diluées par les eaux claires du lavoir. L'idée serait d'aiguiller les eaux claires, dans le milieu naturel, pour éviter le mélange avec les eaux usées.

Un autre beau projet est la remise sous eau d'une tourbière, en face de l'usine. Recréer une zone humide à cet endroit. Et un troisième projet à Sainte-Marie-sur-Semois, qui serait la remise sous eau d'une roselière, dans les années à venir."

Valvert joue aussi la transparence et veut montrer que la source d'Etalle est loin d'être surexploitée :

"Nestlé s'est engagé dans une démarche de transparence et de communication avec les acteurs locaux. On a fait réalisé une étude qui permet de partager le bilan hydrique de l'aquifère de la région d'Etalle. Toutes ces données figurent dans le bulletin communal et affichées à l'entrée de l'usine. Chacun peut en prendre connaissance."
 

Philippe Herman

Retrouvez l'article original sur RTBF