Tintigny

Au confluent de la Rulles et de la Semois, Tintigny se situe entre Arlon et Florenville en plein cœur de la Gaume. L’histoire de Tintigny, comme celle de la plupart des villages avoisinants est étroitement liée à celle du comté de Chiny.

On retiendra de l’entité un des épisodes les plus tragiques de notre histoire contemporaine.

Le 22 août 1914, Tintigny et Rossignol paieront un lourd tribut lors des combats opposant troupes allemandes et françaises. Ainsi à Tintigny 183 maisons seront détruites et 93 habitants, faussement accusés d’être des francs-tireurs, seront abattus par l’envahisseur allemand. Le même jour, les combats de Rossignol lors de la bataille des frontières, verront la 3e division d’infanterie coloniale française anéantie par les soldats par les 11e et X12e Divisions d'Infanterie du VIe Corps Silésien allemand de l’empereur Guillaume. La bataille de Rossignol constitue, sans le moindre doute, un des épisodes les plus meurtriers de la Première guerre mondiale. Aujourd’hui, de ces journées noires, les cimetières militaires de Rossignol témoignent de l’atrocité des combats.

Mais le martyr de la région ne va pas s’arrêter là. Le lendemain de la bataille, les Allemands déporteront 120 habitants de Rossignol et des villages avoisinant pour les fusiller à Arlon le 26 août 1914.

C.Vandelois