Arlon 6700

Rave party à Arlon: des infractions aux stupéfiants et aux lois sociales retenues

La police a procédé au final à un total de 37 arrestations administratives sur le site des anciens ateliers SNCB de Stockem (Arlon), où s'est déroulée une rave party de mardi à jeudi matin, a indiqué le parquet du Luxembourg jeudi en fin de journée.

La police a procédé au final à un total de 37 arrestations administratives sur le site des anciens ateliers SNCB de Stockem (Arlon), où s'est déroulée une rave party de mardi à jeudi matin, a indiqué le parquet du Luxembourg jeudi en fin de journée.

Les lieux, qui n'avaient fait l'objet d'aucune demande d'occupation, ont été évacués jeudi matin par la police. En tout, huit personnes, à qui l'on reproche des infractions en matière de stupéfiants, ont été retenues pour audition. Il s'agit de personnes toutes déjà connues de la justice.

Le parquet a par ailleurs ordonné la saisie d'un camion transportant du matériel de sonorisation et de trois ou quatre véhicules utilitaires légers contenant aussi du matériel et des stupéfiants (cocaïne, speed, balance de précision et des sommes d'argent "interpellantes").

Des infractions aux lois sociales (travail au noir de personnes bénéficiant d'allocations de chômage) ont également été relevées, de même que des infractions liées à l'organisation de milices privées vu la présence d'un groupe attendant les policiers avec des pierres, des barres de fer ou des "nunchakus". Cela constitue des faits de rébellion armée, précise le parquet.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF