Momignies 6590

Rien ne va plus dans l’établissement Heureux Abri à Momignies

À Momignies, rien ne va plus dans l’établissement scolaire spécialisé Heureux Abri.

À Momignies, rien ne va plus dans l’établissement scolaire spécialisé Heureux Abri. Plusieurs arrêts de travail ont été organisés par le syndicat majoritaire APPEL. Ce dernier dénonce également l’absence totale de concertation et le fait que l’offre d’enseignement ne tienne pas compte du profil des élèves pour cet établissement spécialisé.

Suite à de très vives tensions sociales au sein même du personnel de l’établissement secondaire spécialisé Heureux Abri à Momignies, le syndicat majoritaire APPEL a organisé plusieurs journées d’arrêts de travail.

Cela fait 6 mois qu’il y a de vives tensions sociales parce que les choses ne se passent pas toujours bien au Comité de Prévention et Protection du Travail ainsi qu’au Comité d’Entreprise. On a pris contact avec le directeur général, mais nous ne sommes jamais parvenus à le rencontrer, il décline toujours notre proposition de rencontre ", indique Marc Mansis, secrétaire général APPEL.

Le syndicat dénonce également un problème au niveau de l’offre de l’enseignement. En effet, certains cours théoriques seraient laissés de côté au détriment des cours d’éducation physique.

Une réunion a été organisée la semaine dernière entre le syndicat et le conseil d’administration, depuis lors, aucun changement n’a été enregistré au sein de l’établissement.

On dirait que le Pouvoir Organisateur organise le démantèlement de l’établissement. Il faut savoir que juste à côté de l’école, il y a un internat et beaucoup d’éducateurs conseillent à leurs élèves d’aller s’inscrire dans un établissement à Chimay. Pour une offre d’enseignement qui ne leur correspond pas spécialement ", exprime le secrétaire général APPEL.

Deux jours d’arrêt de travail et un préavis de grève

Afin de marquer le coup, le personnel de l’établissement Heureux Abri prévoit un arrêt de travail ce mercredi 6 et jeudi 7 octobre.

J’ai demandé la tenue du bureau de conciliation de la Commission Paritaire. On devra bien à un moment donné sortir du conflit et si possible de manière positive ", ajoute Marc Mansis.

Une réunion doit se tenir entre la Commission Paritaire et les syndicats, plusieurs recommandations devraient alors être proposées et mises en œuvre par la suite au sein de l’établissement spécialisé.

Une journée de grève se tiendra le 12 octobre prochain par les enseignants et les syndicats de l’école Heureux Abri. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre