Lobbes 6540

Nous trions mieux nos déchets. C'est Tibi qui le dit

Pendant le confinement, le volume de nos poubelles a augmenté de près de 20%.

Pendant le confinement, le volume de nos poubelles a augmenté de près de 20%. Pourtant, l’année précédente, nous avions mieux géré nos déchets. C’est le résultat présenté par le rapport d’activités de l’année 2019 de Tibi, l’intercommunale carolo de gestion de déchets. Non seulement, le consommateur est plus conscient des enjeux, mais le tri sélectif s’est aussi amélioré et les moyens techniques de l’intercommunale ont été rénovés.

 

Des résultats positifs

Dans nos poubelles, le résultat 2019 est vraiment bon. Les usagers de la zone Tibi ont bien travaillé. Moins de déchets résiduels -les sacs blancs- par personne. Et plus de tri sélectif. Tibi constate une amélioration tous azimuts. Pour les déchets résiduels, on passe de 165 à 162 kilos par habitant en 2019. Et les déchets issus du tri sélectif sont aussi en légère augmentation. Et les parcs de recyclage ont aussi vu leur succès augmenter puisque plus de 800 000 visites ont été enregistrées dans les parcs en 2019.

 

Le Centre de Tri Valtris se modernise

Mais en terme de recyclage, 2019 a aussi vu le développement du centre de tri Valtris qui s’est préparé à accueillir les P+MC, soit tous les plastiques dans le sac PMC.

« Valtris a investi plus d’un million pour adapter, dans un premier temps, ses installations, explique Philippe Teller, le Directeur Général de Tibi. Et nous allons encore investir en 2020. De manière à ce qu’en 2021, Valtris soit complètement prêt à accueillir 100% de P+MC. »

 

L’Unité de Valorisation Energétique (l’incinérateur) rénové

 Et pour les déchets non-recyclables, il reste l’incinération. Et là aussi, 2019 a été une année faste. L’ancien incinérateur a été en très grande partie rénové. La mise en service des fours rénovés a eu lieu en juillet 2019, ce qui a permis de mieux valoriser les déchets résiduels, c’est à dire de produire plus d’électricité grâce à l’incinération. Avec l’incinération des déchets, ce ne sont pas moins de 8 300 ménages qui ont pu être alimentés en électricité l’an dernier.

 

La propreté publique à Charleroi s’amplifie

Mais 2019, c’est aussi l’année de mise en route de la reprise de la propreté publique de Charleroi par Tibi. Ca avait démarré en 2018 avec l’intra-ring, mais s’est développé l’an dernier avec d’autres districts. Et d’après Tibi,, une satisfaction du citoyen.

« Une société indépendante a fait une analyse de satisfaction à notre demande auprès des habitants et des commerçants de l’intra-ring suite à l’‘intégration de la propreté publique par Tibi.Et le résultat est plus que satisfaisant, conclut le Directeur Général de Tibi. Ce qui nous a permis de déployer en 2019 aux entrées Nord et Sud, la propreté publique. Et d’envisager sereinement de finaliser la propreté sur Charleroi en 2021. »

2020 s’annonce aussi une année remplie pour Tibi. Mais quoi qu’il en soit, l’intercommunale de gestion de déchets pourra la commencer sereinement. Avec un boni cumulé de plus de 500 000 euros.

Retrouvez l'article original sur Télésambre