Lobbes 6540

Covid-19: la semaine de la santé mentale a débuté ce lundi

Aujourd'hui débute la semaine de la santé mentale en Wallonie.

Aujourd'hui débute la semaine de la santé mentale en Wallonie. Evidemment, le CRESAM (le centre de référence en santé mentale) a mis à l'honneur la façon dont chacun fait face depuis le début de la crise sanitaire et toutes les pratiques d'aides et de soins mises en place. L'occasion pour nous aussi de faire le point avec l'hôpital psychiatrique Vincent Van Gogh à Marchienne-au-Pont et sa manière de soigner les patients en temps de crise. 

La santé mentale est l’affaire de tous et depuis le début de la crise sanitaire, nous l’avons mise à rude épreuve. La tendance a été remarquée auprès des professionnels de la santé. Le manque de contacts sociaux, tenter de garder des rapports malgré la distanciation ont favorisé ce constat depuis le mois de mars. « On a vu des changements dans le sens où l’on a des patients qui ne consultaient pas un psychiatre auparavant, confie Ivan Godfroid, le chef du service psychiatrie au CHU de Charleroi. Grâce aux consultations à distance, que ce soit la vidéoconférence ou le téléphone, on a pu aussi répondre à ces patients plus facilement sans qu’ils ne doivent attendre longtemps avant pour consulter. »

A l’heure où les contaminations augmentent, le retour d’un possible deuxième confinement fait craindre le pire mais il existe des solutions: 

« On peut garder une bonne santé mentale par une bonne santé physique avec une alimentation équilibrée. Si on mange de manière plus grasse et routinière, on risque d’avoir des problèmes d’anxiété et de dépression. L’activité physique et une bonne hygiène de sommeil contribuent à la bonne santé mentale. »

C’est L’occasion de sensibiliser avec une semaine consacrée à la santé mentale. Au travers d’activités, de rencontres et de débats, on met en exergue tous les aspects de notre santé psychique en balayant tout cet univers souvent méconnu. 

Le premier confinement a révélé chez certains patients de l’anxiété, une angoisse plus forte. Le lockdown nous a fait découvrir une toute nouvelle dimension de notre santé. Briser les tabous et entretenir nos liens sociaux en respectant la distanciation sont les enjeux de cette semaine de la santé mentale. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre