Chimay 6460

Maggie De Block veut réorienter les chômeurs en infirmiers

La ministre des Affaires sociales Maggie De Block a fait hier une sortie médiatique qui n’est pas passé inaperçue.

La ministre des Affaires sociales Maggie De Block a fait hier une sortie médiatique qui n’est pas passé inaperçue. En effet, elle a proposé de réorienter gratuitement les demandeurs d’emploi en infirmiers, une proposition qui n'a pas vraiment étonné le secteur des soins de santé, qui est "désormais habitué aux sorties dans la presse de Maggie de Block", nous a dit un délégué syndical.

Elargir la « Formation 600 »

Selon Maggie de Block, il y aurait 5000 emplois d’infirmier à pourvoir dans notre pays. Dès lors, elle a déclaré : « Vouloir offrir la possibilité aux personnes qui ont perdu leur emploi pendant la crise du Covid-19, de se reconvertir gratuitement en infirmier. Ces derniers recevront une compensation pendant qu’ils suivent cette formation de réorientation", explique-t-elle.

Tout cela serait en fait dans le but d'étendre la « Formation 600 », aux personnes qui sont au chômage et qui travaillent aujourd'hui dans le secteur non-marchand et qui ne sont pas dans les soins de santé. Pour rappel, le projet "Formation 600" offre la possibilité à des employés du secteur fédéral de la santé de suivre une formation de bachelier en soins infirmiers (A1) ou d’infirmier breveté (A2). Les participants maintiennent ainsi leur salaire pendant la formation et chaque année, il est décidé de l’éventuelle prolongation du projet, ainsi que du nombre de travailleurs admis à le suivre.

« C’est un effet d’annonce »

Selon Yves Hellendorff, le secrétaire national CNE du secteur non-marchand, la sortie médiatique de Maggie De Block dépasse l’entendement.

« Il n’y a rien de clair dans la communication de la ministre des Affaires sociales. Cette sortie est avant tout un effet d’annonce car, cela fait des années qu’il y a une pénurie de personnel infirmier dans les hôpitaux. De plus, depuis quand un chômeur, quel que soit sa qualification, ne peut-il pas entamer des études d’infirmier ? Dès lors, je ne comprends pas ce que Maggie de Block a voulu dire. Par contre, ce que je peux vous affirmer, c’est qu’on ne devient pas infirmier en un coup de baguette magique », indique Yves Hellendorff.

« Casser le cercle vicieux »

Toujours selon le secrétaire national CNE du secteur non-marchand, il serait grand temps de casser le cercle vicieux qui tourne autour de la profession. En effet, les jeunes ne sont plus attirés par le métier d’infirmier et le gouvernement ne fait rien pour attirer des personnes vers cette profession.

« Il faut que le gouvernement réagisse rapidement. Le secteur a besoin de personnel et cela fait des années que nous proposons des solutions, que la ministre De Block ne semble pas entendre » , conclut Yves Hellendorff.

Par ailleurs, la CSC Services publics a annoncé vendredi dernier déposer un préavis de grève dans toutes les institutions de soins publiques (hôpitaux, maisons de repos...) de Fédération Wallonie-Bruxelles, afin de dénoncer plusieurs décisions prises sous le couvert des pouvoirs spéciaux impactant le secteur de la santé. Le syndicat, qui met en avant le ras-le-bol du personnel soignant, fustige notamment la volonté du gouvernement d'utiliser les moyens du fonds des blouses blanches pour financer à nouveau les hôpitaux, alors que les organisations syndicales avaient proposé de consacrer ces moyens aux besoins en personnel.

Retrouvez l'article original sur Télésambre