Froidchapelle 6440

Classes en quarantaine: la Ligue des familles monte au créneau !

Deux semaines après cette rentrée scolaire particulière, certaines classes sont déjà en quarantaine.

Deux semaines après cette rentrée scolaire particulière, certaines classes sont déjà en quarantaine. Il suffit d’un seul cas positif pour fermer une classe voire une école. Dans la région, les cas de classes en quarantaine se multiplient laissant sur le carreau plusieurs dizaines d’enfants. Des bambins, des ados qui doivent rester à la maison.

Lorsque l’on est ado, on est un peu plus responsable, on peut rester à la maison sans qu’il n’y ait les parents pour surveiller. Mais pour les enfants de moins de 12 ans, c’est plus compliqué, il faut s’arranger et lorsque l’on a plus de solution, les parents n’ont plus d’autre choix que de prendre congé.

La Ligue des familles pointe du doigt cette problématique en avançant le fait qu'on ne garde pas son enfant à la maison à mi-temps quand il est en quarantaine. Lorsque l’enfant est malade, il existe une série de dispositifs mais quid de l’enfant qui est en quarantaine ?

« Pour le moment, il n’y a rien qui est prévu pour l’enfant qui est quarantaine durant 14 jours, précise Christophe Cocu, le directeur de la Ligue des familles. L’enfant est en quarantaine par prudence pour éviter qu’il y ait un cluster de contaminations. On se retrouve avec des parents qui travaillent tous les deux et qui n’ont aucune solution de garde quand la classe des enfants ferme pour cause de covid. »

La Ligue des familles tente de trouver des solutions justement. « L’issue que l’on met en avant que c’est que l’on puisse avoir un congé rémunéré ainsi qu’une protection de licenciement pour ces travailleurs-là. Il y a une crise économique qui arrive et ce n’est pas de la faute des parents si les enfants sont mis en quarantaine. C’est le fruit du hasard », explique Christophe Cocu.

La Ligue des familles regrette qu’il n’y ait pas de prise en considération de ce problème au niveau fédéral. On leur répond qu’il existe des solutions mais qui sont impraticables.

Va-t-on vers une prolongation du congé « coronavirus » ?

Normalement le congé corona s’arrête… fin septembre alors que les enfants viennent à peine de rentrer à l’école. « C’est maintenant que ce congé serait le plus nécessaire, insiste le directeur de la Ligue des familles. L’autre difficulté de ce congé corona est qu’il est assez mal rémunéré et qu’il faut quelques jours d’attente pour pouvoir le mettre en place. Et puis, il ne peut être pris qu’à mi-temps maximum surtout qu’on ne garde pas un enfant à mi-temps, il faut être là en permanence. »

On regrette qu’aucun responsable politique ne s’empare du sujet. La Ligue des familles fait donc un appel du pied à nos décideurs politiques: « C’est un appel au gouvernement et aux formateurs pour le dire :’attention, il y a des familles qui se retrouvent dans la difficulté et qui n’ont l’oreille de personne’. »

Retrouvez l'article original sur Télésambre