Aiseau-Presles, aujourd'hui, plus qu'hier, une commune rurale

Bien que le caractère champêtre et rural domine l'entité, celle-ci a gardé les vestiges d'un riche passé industriel.

Tous ces différents paysages façonnés par la nature, le temps et bien sûr par l'homme, sont de vrais plaisirs pour les yeux mais nous offrent aussi une grande biodiversité tant au niveau de la faune que de la flore.

Le village d’Aiseau possède deux sites remarquables. L’abbaye d’Oignies, fondée en 1197, a accueilli, en 1207, et pour les six dernières années de sa vie, Marie d'Oignies. Elle a ébloui ses contemporains par ses visions et ses dons de prophétie. Le second site remarquable rappelle des souvenirs douloureux de la Première guerre mondiale. Il s’agit du plus grand cimetière militaire de la province du Hainaut. Plus de 4057 soldats français y sont enterrés. Chaque année, au mois d'août, une commémoration a lieu en leur souvenir, en présence des autorités.

Le petit village sambrien de Pont-de-Loup possède une église romane édifiée entre la fin du 11e et le début du 12e siècle.

Le village de Presles est le véritable poumon vert de l’entité.

Dominant la vallée de la Biesmes, la réserve domaniale, essentiellement occupée par une chênaie-charmaie calcicole, présente avant tout un intérêt botanique, de par la présence d'une très importante population de lauriers des bois (Daphne laureola), une plante très rare en Wallonie.

Il est le fief de la famille d’Oultremont depuis plus de 4 siècles. C’est dans le courant du 19e siècle que le comte Charles d’Oultremont fera édifier le château ainsi que le très beau parc à l’anglaise.

Enfin à Roselies, se situe l'hôtel du Panama, où sont installés depuis 1986 les bureaux de l'Administration communale, qui était à l'époque le siège du charbonnage.

C. Vandelois