Aiseau-Presles 6250

Les élèves de l'école à la maison sont dans l'incertitude pour les examens

On le sait, les épreuves du CEB et du CESS ont été annulées, enfin presque.

On le sait, les épreuves du CEB et du CESS ont été annulées, enfin presque. Les élèves qui suivent les cours à distance, quant à eux, ne sont pas dispensés. Ils doivent passer les examens sauf qu'on est à la mi-mai et que les parents ne connaissent pas encore les modalités. Une maman dénonce le manque d'information.

Lyam et Léa font partie de ces 900 enfants de la fédération Wallonie-Bruxelles qui suivent des cours donnés par leurs parents et donc, à la maison.

Cela fait maintenant deux ans que Sylvaine a choisi cette formule pour ses enfants. Chacun assis face à leur bureau, ils travaillent leur matière mais la crise sanitaire a changé leur quotidien. "Les matinées sont relativement les mêmes à ce qu'on avait avant. On ne le vit pas de la même façon mais ça n'a pas changé relativement", confie cette maman enseignante. 

Sylvaine ne compte plus les va-et-vient entre les deux bureaux. Si Léa n’a pas d’épreuve de fin d’année, Lyam, par contre, n’échappe pas aux examens du CEB. Contrairement aux élèves qui vont à l’école, il doit passer l’évaluation mais il ne sait pas encore dans quelle conditions

"La seule information que nous avons, c'est que les examens seront alternatifs, explique-t-elle. Nous n'avons pas d'autres informations depuis la circulaire du 25 avril dernier. Nous comprenons que ce n'est pas la priorité mais nous aimerions ne pas rester dans le flou et savoir ce qu'il va se passer et de quelle manière."

Lyam n’est pas un cas isolé. Les élèves de rhéto qui ont également cours à domicile doivent passer leur CESS. Là aussi c’est l'incertitude. Une chose est certaine, il n’y aura pas de recours possible. Ils devront passer les épreuves et ils seront les seuls mais comment où et dans quelles conditions. Des questions auxquelles il n’y a toujours pas de réponse. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre