Pont-à-Celles 6230

Pont-à-Celles : l’ASBL Revolht contre le projet Boucle du Hainaut

Dans les jours à venir, l’ASBL Revolht va voir le jour.

Dans les jours à venir, l’ASBL Revolht va voir le jour. Il s’agit d’un comité de riverains rassemblant des citoyens de Pont-à-Celles, Seneffe ou encore Ath qui sont contre le projet Boucle du Hainaut d’Elia.

Depuis plusieurs semaines, Elia présente son projet Boucle du Hainaut. Il s’agit de la réalisation d’une nouvelle liaison électrique aérienne d’un niveau de tension de 380 kV et d’une capacité de transport de 6 GW entre les postes d’Avelgem et de Courcelles.

De nombreux citoyens des quatorze communes concernées dont fait partie Pont-à-Celles se mobilisent pour trouver des informations et sensibiliser la population concernant la Boucle du Hainaut. Du 28 septembre au 12 octobre, les citoyens ont pu remettre leur avis. Selon l’ASBL Revolht, des milliers de courriers seraient arrivés dans les communes impactées par ce projet. 

Pont-à-Celles impacté par la Boucle du Hainaut

Roger Sandfurth, membre de l’ASBL et habitant Pont-à-Celles, est tout simplement contre ce projet. Il déplore notamment les impacts environnementaux, visuels et sur la santé.

"Quand vous voyez le tracé, il passe vraiment sur des propriétés, des habitats, des fermes. Le tracé est fait en dépit du bon sens! A Pont-à-Celles, il y a une réserve du côté de Launoy. Quand vous rentrez, vous avez 30 pylônes devant vous et si on regarde à 180 degrés vous en avez une cinquantaine. Si on vient en ajouter dix, il faut arrêter! Ce n’est plus possible" insiste Roger Sandfurth.

Avant d’ajouter : "Actuellement, si vous êtes sensible au champ électromagnétique et que vous passez à Launoy, vous pouvez passer en-dessous de la ligne existante et avoir mal à la tête"

Une nouvelle ligne serait donc de trop pour ce Pont-à-Cellois. Ce n’est pas que le tracé qui est remis en cause mais bien tout le projet. 

Roger Sandfurth souligne également le timing qui est mal choisi selon lui. Avec la pandémie actuelle, Elia n’a pas pu organiser des réunions d’informations et a donc publié une vidéo de présentation. Cela rend les demandes d’informations plus compliquées d’après l’ASBL Revolht malgré des réponses données par téléphone par Elia.

La CCATM, commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité, à Pont-à-Celles a voté contre le projet mais propose  tout de même un tracé alternatif. Hors de question pour Roger Sandfurth puisque cela déplacerait le problème. L’ASBL Revolht demande que le projet Boucle du Hainaut disparaisse tout simplement. 

Pour voir la vidéo de présentation du projet Boucle du Hainaut d’Elia : 

Retrouvez l'article original sur Télésambre