Les Bons Villers 6210

Le Festival LIVRESSE au Vecteur : la fête au livre d'artiste et à la micro-édition

De mercredi à ce samedi 17 octobre, le Vecteur de Charleroi fait la fête à l’édition avec son traditionnel (si on peut dire !) festival littéraire multidisciplinaire. Bien plus qu’un salon du livre. Rencontres, expos, concerts, projections, résidences d’artistes, librairie éphémère… cette édition 2020 sera graphique avec un focus sur la micro-édition. Et toujours entrée gratuite.

Le festival Livresse c’est, depuis plus de 20 ans, le rendez-vous de l’édition indépendante, qu’elle soit littéraire ou graphique… et sans séance de dédicace, précise Romain Voisin le coordinateur du Vecteur, plateforme culturelle et centre d’arts implanté à Charleroi.

Ici, le temps des 4 jours du festival, on préfère inviter des éditeurs à présenter leur démarche, débattre sur la pop culture ou des rapports du rap et de la littérature, exposer des artistes de bd, faire des lectures, organiser des ateliers, inviter des performeur.euse.s, discuter au bar et danser lors de l’incontournable concert.

Livresse c’est aussi la fameuse librairie éphémère où trouver près d’un millier de livres plus fous les uns que les autres. La crise sanitaire a imposé ses restrictions, l’accès au festival reste libre et gratuit, mais la réservation recommandée.

Ceci n’est pas une foire du livre

Livresse c’est l’anti-salon du livre, un festival avec un nombre restreint d’artistes et d’interlocuteur.trice.s, mais un investissement au long court par le biais des résidences. Cette année, le focus est mis sur les auteur.e.s graphiques et les éditeurs de micro-édition qui ont passé entre une semaine et deux mois au Vecteur. L’éditeur bruxellois Jean Guichon s’est intéressé à l’histoire de Charleroi, il a créé une fiction archéologique sous la forme d’une revue intitulée Art & Facts, la revue de l’Amical des Archéologues Amateurs du Benelux. Vendredi, lors de la présentation, on y découvrira les vestiges carolo de la civilisation présumérienne Mercrundedi... jusqu’ici inconnue.

Deux auteurs de la maison d’édition strasbourgeoise Gargarismes, l’un amateur de science et l’autre de sport, ont passé dix jours à dessiner dans un dialogue à quatre mains. Leur exposition Comme un frisbee sera à découvrir au Rayon, la bibliothèque du Vecteur. Idem pour Vincent Wagnair ( “Purpura”, Bichel Editions, 2018 ; #189, Les crocs Electriques, 2019) dessinateur, auteur de bd et imprimeur sérigraphe au sein du collectif Ice Screen (Bxl) qui présentera une installation " médievalo-fantastico-shlag mais fun " ! Quant à Samuel Trenquier et Michel Goyon, en collaboration avec le musée Arts&Marges, ils ont passé l’été à Charleroi pour une exposition commune débutée le 11 septembre qui se prolongera jusqu’au 13 novembre. Michel Goyon créé des robots (voir l'article de Pascal Goffaux ci-dessous) et des compositions symétriques savantes liées aux mathématiques et à l’astronomie, tandis que Samuel Trenquier s’est aventuré dans la céramique. On le voit, Livresse élargit les horizons.

Collaboration avec Papier Carbone, le festival de l’image imprimée

Papier Carbone, c’est le festival de l’image imprimée et de la micro-édition qui se déroule au Vecteur et au BPS22. Le Covid a contraint au report du festival en 2021, mais a donné naissance à une initiative en ligne : Tévé Carbone " la télé des microéditeur.ice.s confiné.e.s ". C’est l’actualité du secteur dont on découvre la richesse insoupçonnée tant ces productions ont peu de lieux de distribution . En une heure, Tévé Carbone, associé aux Ateliers du Toner, nous donne à voir des fanzines en vidéo, des tutos, des interviews d’auteur.trice.s, du dessin en direct… " pour un maximum de fun! "

Jeudi 15 à 20 heures, Tévé Carbone sera en live depuis le festival Livresse. A suivre en streaming sur papiercarbone.be

On en discute

Dans ses débats et rencontres le festival Livresse interroge la place, l’écosystème et l’évolution de l’édition indépendante et de ses acteurs et actrices. Cette année on s’intéressera à la consommation (mercredi 14 -20H " Je consomme donc je suis "), au statut d’artiste avec infosession pratique organisée par Amplo Charleroi et jeudi à 15 heures de la place du livre d’artiste dans les bibliothèques et collections muséales avec 3 spécialistes (Brigitte Van den Bossche (Ateliers du Texte et de l’Image, Liège), Gaëlle Clark (Collection de Livres d’Artistes, Bruxelles), Sofiane Laghouati (La Réserve Précieuse du Musée royal de Mariemont).

La super librairie éphémère est ouverte tous les jours du festival à partir de 12h.

Xavier Ess (RTBF Culture)

En pratique :

Du mercredi 14 au samedi 17 octobre 2020. Jeudi au samedi à partir de 12h

Entrée libre

Réservation recommandée : livresse@vecteur.be