Châtelet 6200

Un ouvrier de TIBI blessé : l'intercommunale dit STOP à l'agressivité des automobilistes !

Fin de la semaine dernière, un chargeur de TIBI a été blessé et un camion a été heurté en pleine tournée de collecte.

Fin de la semaine dernière, un chargeur de TIBI a été blessé et un camion a été heurté en pleine tournée de collecte. Un nouvel incident dû au comportement d'une automobiliste. L'intercommunale compte porter plainte et pousse un coup de gueule face à l'augmentation de ce type d'incidents. 

C'est un véritable coup de gueule que pousse l'intercommunale de gestion des déchets. Une nouvelle fois, le personnel de TIBI a été victime d'un comportement agressif de la part d'une automobiliste. La semaine dernière, une conductrice, impatiente et agressive, a forcé le passage à la rue des Piges à Châtelet. Elle est passée entre le camion de collecte et les habitations en roulant à moitié sur le trottoir et sur la voirie dans une rue à sens unique. Un chargeur a été touché et le camion a été heurté. L'automobiliste ne s'est pas arrêtée. Les ouvriers de TIBI ont réussi à relever la plaque d'immatriculation et à les transmettre aux autorités. 

Un nouvel incident qui prouve que le personnel de l'intercommunale doit faire face de plus en plus souvent à l'agressivité et l'incivilité des automobilistes. "Pour ce genre de comportement inacceptable, c’est TOLERANCE ZERO de la part de Tibi !" annonce l'intercommunale. 

TIBI portera plainte systématiquement !

En août dernier, un automobiliste avait foncé dans un camion de TIBI à Couillet avant de prendre la fuite à pied. Grièvement blessé, un des ouvriers a dû être amputé. Un dramatique accident qui avait beaucoup choqué le personnel. Une opération escargot avait d'ailleurs été organisée en soutien à l'ouvrier blessé qui gardera des séquelles à vie. Sur les 2 derniers mois, quatre gros accidents se sont produits. Pour le conseiller en prévention de TIBI, trop c'est trop !

"Le métier de chargeur est un métier qui comporte toute une série de risques. Le comportement de certains automobilistes pressés, impatients, distraits ou énervés met en danger le personnel. Maintenant, on dit stop aux gens qui ne veulent pas faire attention à nos équipes" explique Cédric Deconinck. 

Avant d'ajouter : "Systématiquement, on va communiquer sur ce genre d'incidents. Systématiquement, la police sera appelée et une plainte sera déposée."

Des accidents qui ont des conséquences sur le moral du personnel

Certains accidents entraînent des blessés lourds comme en août dernier. Mais la plupart des incidents se déroule sans blessé. Cela n'empêche que les ouvriers restent parfois choqués. 

"Parfois, il n'y a pas de blessé physique. Mais nos collègues qui doivent sauter du marche pied pour éviter de se faire écraser restent fortement choqués par ce genre de comportement. Certains collègues font des insomnies, sont plus à cran, se sentent moins en sécurité... Pour eux, un soutien psychologique a dû être mis en place pour les accompagner. Après que vous leur ayez foncé dessus, ils doivent continuer à ramasser vos déchets et à venir travailler" souligne le conseiller en prévention.

Cédric Deconinck tient aussi à rappeler le rôle de l'intercommunale. Les éboueurs sont là pour aider tous les citoyens. Alors le message est clair : faites attention à eux ! 

"Ces gens sont là pour vous ! Les déchets ne disparaissent pas seuls. Il y a des humains qui les ramassent. On fait tout ce qu'on peut pour bloquer le moins possible les gens. Faites attention quand vous approchez d'un camion. Regardez où sont nos chargeurs. Ils vous feront signe quand vous pouvez passer. Cela ne sert à rien d'accélérer et de perdre beaucoup plus que les quelques minutes que vous auriez dû attendre" insiste-t-il. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre