Anderlues 6150

Anderlues : un comité de conciliation pour calmer les esprits au sein du PS

Depuis les élections communales, l’ambiance n’est pas au beau fixe au sein du PS anderlusien.

Actuellement deux clans s’opposent. Il y a Philippe Tison et ses proches. L’actuel bourgmestre est depuis septembre également député fédéral. Celui-ci avait affirmé ne pas vouloir cumuler les deux fonctions avant de se raviser. Philippe Tison s’estime victime d’un putsch fomenté par ses détracteurs au sein même de l’USC(union socialiste communale). Il s’agit de deux échevins (dont il a depuis retiré les compétences) soutenus par deux conseillers communaux.

Pour arbitrer ce conflit interne, la fédération PS de Thuin qui chapeaute l’USC d’Anderlues aurait dû déjà intervenir mais celle-ci est présidée par Virginie Gonzalez. Cette dernière est une figure bien connue à Anderlues. Elle y est conseillère communale et bien positionnée pour devenir la future bourgmestre. Enfin, et c’est un "détail " qui a son importance : l’ancienne député régionale est aussi la compagne de Philippe Tison.

C’est dans ce contexte délicat que le parti a envoyé une équipe de démineurs, une mise sous tutelle qui n'en porte pas le nom. Ce comité de conciliation est composé d’Olga Zrihen, qui a présidé la commission Publifin, de Jacques Gobert, le bourgmestre de La Louvière et de Latifa Gahouchi, députée carolo. Ce trio va donc tenter d’apaiser les tensions en toute impartialité : un pari loin d’être gagné !

Gregory Fobe

Retrouvez l'article original sur RTBF