La "ceinture verte" de Charleroi

Située dans le sud de la région de Charleroi, Ham-sur-Heure-Nalinnes est traversée par la rivière de l’Eau d’Heure, ce qui fait de la commune une région verte. Etant considérée comme la "ceinture verte" de Charleroi, Ham-sur-Heure-Nalionnes est devenue une commune résidentielle prisée, mais conserve malgré tout son côté agricole.

Niché dans la vallée de l’Eau d’Heure, le Château des Comtes de Mérode a été racheté par la commune en 1952. Il abrite aujourd’hui le Musée de la Vie rurale et Artisanale ainsi que l’administration communale. Le château communal est aussi l’emblème de la commune. L’entité possède également plusieurs églises qui témoignent de son passé.

Jamioulx possède un établissement pénitentiaire. Construit après la deuxième guerre mondiale, il attendra 1975 pour ouvrir ses portes.

Avec ses Marches folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse, l’entité et ses villages offrent des processions spectaculaires. Cette tradition chrétienne remonte au Moyen-Âge et est dédié à l’hommage d’un saint. Devant protéger les trésors catholiques, une escorte militaire accompagnait la procession. Les soldats constituant l’escorte étaient appelés les marcheurs.

Chaque village a mis sur pied sa Marche. Pour Cour-sur-Heure, c’est la Marche Saint-Jean Baptiste le dimanche le plus proche du 24 juin. Pour Nalinnes, la Marche Notre-Dame de Bon-Secours se fait le deuxième dimanche après le 2 juillet. Le dernier dimanche de juillet, c’est Marbaix-la-Tour qui marche pour Saint-Christophe. A Jamioulx, c’est en août que l’on marche pour Saint-André. Le premier dimanche après le 15 août, c’est à Ham-sur-Heure et Beignée que se déroulent les Marches pour Saint-Roch. Également à Beignée, le premier dimanche à partir du 10 septembre, se tient la Marche du Bienheureux Richard de Beignée.

Petit fait amusant : le Château de la Pasture est évoqué dans l’autobiographie de l’écrivaine Marguerite Yourcenar. En effet, le château a appartenu à ses grands-parents. De ses visites, elle raconte : "La Pasture est un paradis toujours grand ouvert."

L. Bolly Barajas