Charleroi 6000

Reconnu centre culturel, l'Eden de Charleroi fourmille de projets

Les nouvelles sont plutôt bonnes du côté de l’Eden à Charleroi pour 2020.

Il y a ces travaux qui approchent et les futurs espaces de création artistique. Les finances sont aussi au beau fixe avec une nouvelle reconnaissance : celle de centre culturel selon les critères du nouveau décret. Concrètement cela veut dire 8% d’augmentation de subsides et une sécurité de financement pour cinq ans.

Ça semble peu. Mais, pour le directeur de l’Eden, Fabrice Laurent, il faut voir le contexte : "Si on se compare à d’autres régions comme la Flandre où la plupart des institutions culturelles subissent des coupes de 6%, c’est évidemment un sérieux ballon d’oxygène. Il vaut mieux avoir une augmentation de huit pourcents qu’une diminution de six."

Pour se permettre de continuer le travail culturel dans les quartiers, l’Eden développe des liens avec les cinq districts carolos. Le carnaval en est le meilleur exemple avec les différents quartiers qui préparent leur costume et se rassemblent le mardi gras. Et, dans le même ordre d’idées, il y a aussi la reprise de la salle "le Temps choisi" à Gilly. Fabrice Laurent explique : "C’est un projet qui va être complémentaire à celui de l’Eden. Une ouverture beaucoup plus grande aux associations, aux écoles de danse, aux académies, à toutes ces personnes qui pratiquent la culture au quotidien."

Avec encore plus de présence dans les quartiers au niveau de la musique, du théâtre, de la danse, des échanges et de la création, l’Eden a encore une grande page culturelle à écrire à Charleroi.

Mathieu Van Winckel, Daniel Barbieux

Retrouvez l'article original sur RTBF