Charleroi 6000

Pas de rush à la réouverture de ce magasin de jouets

Les commerces dits non essentiels ont pu rouvrir leurs portes ce matin après un mois de fermeture, selon des règles strictes.

Les commerces dits non essentiels ont pu rouvrir leurs portes ce matin après un mois de fermeture, selon des règles strictes. Cela représente plus de 43.000 commerces dans notre pays, à l’exception des enseignes de « contact » comme les coiffeurs, les tatoueurs ou les salons d’esthétique. Et ce matin, nous nous sommes rendus dans un magasin de jouets, afin de prendre la température à l'ouverture, une ouverture, qui s'est déroulée dans le calme.

Pas de rush à l'ouverture des portes du magasin

A l’ouverture ce matin de ce magasin de jouets de Mont-sur-Marchienne, les clients ne se sont pas bousculés au portillon. Pourtant, on aurait pu croire le contraire à quelques jours de la Saint-Nicolas, mais ici, la formule du click and collect a bien fonctionné durant le mois de novembre.

« Nous avons très bien travaillé durant le mois dernier, puisque nous avons réalisé 70% de notre chiffre du mois de novembre 2019 », affirme Anne-Sophie Payen, gérante d’un magasin de jouets.

"Un vrai soulagement"

Une réouverture tout de même synonyme de soulagement pour cette gérante, notamment au niveau de la relation directe avec les clients et au niveau de la logistique, qui a été compliquée à gérée durant les quatre dernières semaines.

« Le click and collect a effectivement compliqué les choses. Cela demande une logistique très particulière, mais nous nous y sommes finalement habitués . Par contre, le contact direct avec les clients a clairement fait défaut durant cette période de fermeture et nous sommes heureux de pouvoir à nouveau les accueillir dans notre magasin », ajoute Anne-Sophie payer.

Et pour cette cliente, c’est pareil. La présence en magasin représente pour elle, un réel avantage par rapport à une commande sur internet.

« C’est plus agréable de venir en magasin que de commander en ligne », conclut une maman venue chercher ses cadeaux de noël.

Retrouvez l'article original sur Télésambre