Couvin 5660

Trente mois avec sursis pour des coups sur sa compagne enceinte à Couvin

Un Couvinois a écopé, mercredi devant le tribunal correctionnel de Dinant, d'une peine de 30 mois de prison avec sursis probatoire pour des faits de coups et blessures commis à l'encontre de sa compagne enceinte, entre octobre 2018 et février 2019 à Couvin.

Le tribunal a notamment tenu compte du mépris du prévenu pour sa compagne, vulnérable et enceinte au moment des faits ainsi que de ses antécédents judiciaires: une peine de travail de 120h en 2015 et à quatre mois et un an avec un sursis probatoire à chaque fois pour avoir porté des coups à sa mère en 2016 et 2017.

Le dossier avait débuté après le dépôt d'une plainte du propriétaire de l'immeuble dans lequel habitait le couple. Il avait été interpellé de voir à plusieurs reprises que la dame présentait des tuméfactions au visage. Lorsqu'il lui a demandé comment elle s'était fait cela, elle a répondu qu'elle s'était cognée. Mais, régulièrement, il entendait des cris et des bagarres. Une autre voisine qui entendait aussi des cris a un jour assisté à une scène de coups, a indiqué le parquet de Namur.

Placé en détention préventive à la suite d'une nouvelle scène de coups alors que sa compagne était enceinte de six mois le 21 janvier 2019, le prévenu a rapidement été libéré sous conditions et a réitéré les faits 15 jours plus tard. Une semaine après, la victime accouchait prématurément.

RTBF avec Agences

Retrouvez l'article original sur RTBF