Mettet 5640

Coronavirus: ouverture à Bruxelles d'un hôtel pour les femmes victimes de violences familiales ou conjugales

A l’initiative du Collège de la Commission communautaire française (cocof), un hôtel bruxellois a accueilli, ce week-end, ses premières occupantes, des femmes victimes de violences intrafamiliales.

A l’initiative du Collège de la Commission communautaire française (cocof), un hôtel bruxellois a accueilli, ce week-end, ses premières occupantes, des femmes victimes de violences intrafamiliales.

Conséquence de la promiscuité due à l’épidémie de coronavirus, les autorités ont constaté une augmentation des cas de violences conjugales.

Alors que les maisons d’accueil et les refuges sont à saturation, la Cocof a mis à disposition, à Bruxelles, un hôtel exclusivement dédié à l’accueil et à l’hébergement de femmes victimes de violences domestiques. Le dispositif est prévu pour durer jusqu’à la fin du mois de juin.

Loin des violences subies

Une convention entre le Centre de prévention des violences conjugales et familiales (CPVCF) et le CPAS de la commune où se situe l’hôtel a été établie pour assurer un accompagnement psychosocial des femmes ainsi que la restauration et les aspects liés à leur sécurité.

L’hôtel a une capacité d’accueil de 25 chambres dont des chambres doubles, triples et quadruples ainsi qu’une cuisine et une salle de réunion. Au total, un maximum de 50 personnes, des femmes avec ou sans enfants, pourront y être accueillies.

Pour connaître les disponibilités d’accueil de l’hôtel, on peut joindre le CPVCF de 9h30 à 17h30, 7 jours sur 7 au numéro suivant : 02.539.27.44.

Rappelons qu’en cas de violences intrafamiliales, les victimes peuvent appeler la ligne 0800.30.030.

 

 

 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF