Florennes 5620

Un tour de Belgique à brouette, le défi fou de Célie Desmeth au profit de l'association Mistral Gagnant

Célie Desmeth s’est lancé dans un défi fou. En un mois, elle doit parcourir 600km avec sa brouette dans le but de récolter des dons pour l’association Mistral Gagnant. Début août, la jeune femme espérait récolter 600€, sa cagnotte dépasse aujourd’hui les 6000€ !

Célie Desmeth, jeune femme originaire d’Ohey, entre Ciney et Andenne, a démarré son défi le 1er août dernier à Arlon. Peut-être l’avez-vous aperçue du côté de Liège, Namur ou encore à Mons ce week-end, marchant sur les petits chemins, poussant sa brouette à bout de bras. Aujourd’hui Célie est en route pour Ostende, elle ira ensuite à Anvers et terminera son périple à Bruxelles.

C’est suite au confinement que Célie a décidé de se lancer dans ce défi fou : "On pensait qu’on serait coincé en Belgique tout l’été. Je cherchais une manière de voyager … et de fil en aiguille, l’idée de parcourir le pays pour une cause à laquelle je suis sensible a émergé " explique t’elle à La Libre. Célie a choisi de marcher au profit de l’association Mistral Gagnant, qui réalise les souhaits d’enfants atteints de maladie. " Les enfants sont des exemples à suivre, pour leur spontanéité notamment. On devrait tous garder notre âme d’enfant. Ceux qui sont malades sont encore plus des exemples car ils gardent le sourire malgré tout ce qu’ils doivent affronter. C’est ma manière de leur rendre hommage. " Célie s’est donc donné le défi de marcher 600km et de récolter au minimum un euro pour chaque kilomètre parcouru. Sa cagnotte dépasse aujourd'hui les 6000€, pari réussi! Pour ajouter une difficulté à son défi, elle a décidé de pousser une brouette tout le long de son périple. "La brouette est symbolique, elle représente le poids que les enfants malades doivent porter tous les jours."

La brouette qui accompagne Célie dans son trajet pèse 50kg et comprend tout le matériel dont elle a besoin quotidiennement : sa nourriture, son eau, une tente et ses affaires de camping ainsi qu’une roue de rechange. Partenaire de son aventure, Célie a baptisée sa brouette " Jiminy ". Une fois son périple terminé, la jeune femme de 28 ans ne sait pas encore ce qu’elle en fera: " Peut-être que je la mettrais aux enchères ou peut-être qu’elle finira dans mon salon en guise de fauteuil " explique Célie en rigolant.

Tous les jours, Célie partage son itinéraire et ses rencontres sur la page Facebook créée pour l’occasion " La brouette à souhaits ". Célie vous donne rendez-vous le long de son parcours et partage ses plus belles rencontres. Par une photo elle remercie Isabelle " pour les bons sablés " ou encore le Domaine de Mariemont pour les melons qui l’ont ravitaillée. Elle y explique son coup de cœur pour sa rencontre avec l’asbl " La famille d’accueil Odile Henry ", qui sélectionne et encadre des familles d’accueil pour des jeunes en difficulté. On découvre aussi une vidéo, dans laquelle Célie partagée entre le rire et les larmes. Elle explique que son pneu a crevé. La jeune femme est épuisée mais elle ne lâche rien et change son pneu en compagnie de passants qui sont là pour l’aider et la remotiver. "Fallait bien que ça arrive " dit-elle avec le sourire, " après 336km, c’est raisonnable. "

Pour se lancer dans ce défi sportif, Célie s’est entraînée. "Je suis militaire de formation donc j’ai quand même une certaine préparation physique. Mon métier m’aide aussi pour le côté débrouillardise de l’aventure." Quand on lui pose la question de savoir si elle est prête à se relancer dans une telle aventure l’année prochaine, la jeune femme ne veut pas en dire trop. "Je ne sais pas si je referai exactement la même chose mais j’ai des idées plein la tête, dont certaines aussi folles que celle-ci !"

Ce week-end, Célie et sa " brouette à souhaits " étaient de passage à Mons. Une équipe de NoTélé les a rencontrées, découvrez le reportage ci-dessous. Si vous aussi vous souhaitez aller à la rencontre de Célie ou lui faire un don, rendez-vous sur sa page Facebook pour découvrir toutes les informations sur son itinéraire chaque jour et sur les moyens de lui verser des dons.

NoTélé et M.J.

C'est un défi pour le moins original que s'est lancée Célie Desmeth.

Retrouvez l'article original sur notélé