Florennes 5620

Art public : 18 œuvres contemporaines à découvrir en flânant dans Liège

Un parcours déconfiné dans les rues de Liège.

Après Namur, Tournai et Charleroi, la triennale Art Public s’invite cette année dans le cœur de la Cité ardente. 18 œuvres et expériences d’art contemporain sont à découvrir dans les rues du centre-ville.

"Ce n’est pas toujours de la sculpture ou de la peinture", précise Pierre Henrion, le coordinateur de l’exposition. "Il y a aussi de la vidéo, du son, une fontaine…" C’est d’ailleurs au pied de cette fontaine, place Xavier Neujean, que démarre la balade, une création de l’artiste liégeois Alain De Clerck. "Il a construit un très grand bassin de 40m³, entouré d’un banc. Il y a vraiment une notion de convivialité pour que les Liégeois s’approprient cette sculpture." Au milieu des clapotis, se dresse une fontaine en rotation sur elle-même. "C’est un double disque. La fontaine fonctionne avec un tout petit moteur électrique qui verse de l’eau dans les aubes. C’est grâce à la force de l’eau que la fontaine tourne."

Il faut lever le nez pour apercevoir l’œuvre suivante, quelques dizaines de mètres plus loin, sur la façade du Parking Neujean. Un ascenseur nous fait grimper six étages, pour observer de plus près l’œuvre de l’artiste Adrien Lucca. "C’est un processus technique qui fait changer la couleur des objets, sans que la couleur de l’éclairage ne change."

Encore un étage plus haut et nous voilà sur le toit du parking. Un escalier jaune moutarde se détache sur le bleu azur du ciel et nous invite à enjamber la balustrade. Sensation forte et vue à couper le souffle, garanties… "ça s’appelle plus près de toi", précise notre guide. "C’est un lien entre ce parking des années 60 et l’église Saint Jean qui est juste en face".

Cette exposition en plein air sera visible jusqu’au 31 octobre. Toutes les informations au sujet du parcours sont disponibles sur le site de l’exposition. Il est aussi possible de se procurer un guide papier (gratuit) au comptoir "Liège Centre" des Galeries Saint-Lambert et de la gare des Guillemins.

 

Barbara Schaal

Retrouvez l'article original sur RTBF