Ciney 5590

Les tenanciers pas tous égaux face à la "taxe terrasse"

Espace indispensable pour les cafetiers, les terrasses reviennent parfois cher. Les tenanciers sont soumis à une taxe dont le montant varie du simple au triple d'un endroit à la l'autre.

L'été rime avec les apéros en terrasse. Cet espace indispensable pour les cafetiers peut néanmoins coûter cher. Les établissements Horeca sont en effet soumis à une taxe pour l'occupation du domaine publique. D'une ville à l'autre, voire au sein d'une même commune, le montant de cette taxe varie parfois du simple au triple. Alexandre Régis tient un restaurant sur la Place Monseu à Ciney:  La terrasse coûte à peu près 20 euros du m². Ma surface fait environ 80m², ce qui revient à un budget de 1.600 euros par an mais c'est indispensable.  Mais à Ciney, comme dans beaucoup d'autres communes, tous les tenanciers de la Ville ne sont pas soumis à la même enseigne. Anne Pirson, l'échevine du commerce, détaille: Sur la place Monseu, on est à 18 euros du m², ailleurs dans Ciney, on est à 9 euros du m², et dans les villages, c'est gratuit. La place Monseu revient plus cher parce que c'est un lieu d'attraction où sont organisés par mal d'activités durant l'été.  Pour la ville de Ciney, la taxe communale sur les terrasses représentent un apport d'environ 14.000 euros.   Autre exemple à Dinant, où le paiement se fait par zone, les terrasses de l'encorbellement les mieux placées se payent 30 euros le m², contre 15 euros pour les autres.  Une situation susceptible d'évoluer car la Ville envisage de modifier son règlement terrasse en 2020. 

Rochefort: taxe communale vs taxe régionale

À Rochefort, l'axe principal est une voirie régionale. Les terrasses sont donc payées 10 euros du m²  à la Région wallonne. Pour le reste, c'est la commune qui est au commande, explique Julien Defaux, l'échevin du commerce :    L'occupation n'est pas payante sur les zones soumises à une réglementation communale. Par contre, si l'on souhaite installer une terrasse sur une place de parking, cela revient à 4 euros par emplacment et  par jour d'utilisation.  Les terrasses installées sur les terrains privés communaux sont aussi payantes, mais selon des prix qui varient.    

Espace indispensable pour les cafetiers, les terrasses reviennent parfois cher. Les tenanciers sont soumis à une taxe dont le montant varie du simple au triple d'un endroit à la l'autre.

Retrouvez l'article original sur MAtélé