Ciney 5590

Enorme élan de solidarité pour les victimes de l'incendie à Ciney

Les Cinaciens se sont mobilisés comme jamais pour les victimes de l'incendie du Belgica: une grosse partie des dons ira probablement aux communes touchées par les inondations.

Voisin du Belgica, Simon Henroteaux, patron du café Le Diamonds, se retrouve sans rien depuis l'incendie de vendredi:

Ma maison est collée au Belgica, et je n'ai plus de maison, je ne peux même pas y retourner pour aller prendre des jeans. Nous sommes relogés chez mes beaux-parents, et on a reçu l'aide de beaucoup de monde, j'ai bien reçu 150 messages par jour, et puis plein d'aides. C'est impressionnant, je n'en reviens pas. Je veux remercier tous les bénévoles et les citoyens qui ont fait des dons, et les pompiers qui ont été dévoués et d'un soin incroyable.

"Les vendeuses du Belgica ont senti de la fumée dès le matin"

Le bourgmestre Frédéric Deville n'a pas d'infos concernant l'origine du sinistre, si ce n'est que ce ne serait pas d'origine criminelle:

Tout ce que je sais, c'est que les vendeuses du Belgica ont dit et répété à la police qu'elles avaient senti des odeurs de fumée dès le matin.

Actuellement, le feu couve encore dans l'entrepôt:

Deux pompiers sont en permanence sur place et ce tout le week-end. On a aussi mis en demeure le propriétaire pour faire venir un expert en stabilité lundi midi au plus tard. A l'oeil nu, on a l'impression que le bâtiment a bougé, mais il faut un expert pour confirmer si tout doit être abattu. 

En ce qui concerne l'élan de solidarité, Frédéric Deville n'en revient pas:

On a été dépassé par cette générosité, on a ouvert la salle Cecoco pour entreposer les dons. On a averti les sinistrés qu'ils pouvaient venir, et certains ont déjà commencé à prendre des objets et des vêtements. Pour tout ce qui va rester, nous allons contacter les communes et CPAS des communes inondées pour leur donner.

A noter que toute la circulation est à nouveau permise sauf dans la rue de la Concorde qui passe en-dessous de la passerelle. Tous les commerces alentours ont pu rouvrir, à l'exception notable du restaurant Euphoria 52. Il reste 4 ou 5 familles qui n'ont plus leur logement, mais qui ont été relogées dans de la famille.

Retrouvez l'article original sur MAtélé