Rochefort 5580

"Tonton Maurice", le nouveau court-métrage de Xavier Diskeuve ouvre le Festival du Rire de Rochefort

Xavier Diskeuve ouvre le 40ème Festival international du Rire de Rochefort avec un court-métrage comique, "Tonton Maurice", un film drôle et émouvant qui met en avant le dépassement de soi.

Le Festival international du rire de Rochefort a choisi de programmer "Tonton Maurice", le dernier court-métrage de Xavier Diskeuve, primé plusieurs fois à l'international, pour entamer sa tant attendue 40ème édition. 

Maurice, centenaire encore alerte, accepte de relever le défi de battre le record du 100 mètres, catégorie centenaire et ce, pour aider le comité de kermesse désargenté et peut-être les classes de neige de l'école... En 22 minutes qui mêlent humour et émotion, le réalisateur namurois raconte l'histoire de Tonton Maurice, alias Vincent Pagé. 

L'inspiration du réalisateur puise sa source dans une histoire australienne:

Tonton Maurice c'est un centenaire qui vit dans un home et qui accepte de relever un défi lancé par le comité de kermesse de son village. Il doit courir un cent mètre le plus rapidement possible dans sa catégorie évidemment. L'idée, je l'ai eue suite à un article qui concernait un Australien centenaire. Il avait battu le record du monde, mais il n'avait pas été homologué à cause d'un problème de chrono. Je voulais créer une histoire autour de cet événement.

Xavier Diskeuve et Vincent Pagé ont l'habitude de travailler ensemble. Xavier a écrit plusieurs spectacles de Vincent. Il fallait un acteur drôle et bien en forme pour le rôle, le nom de Vincent s'est imposé, raconte l'humoriste:

J'ai dit oui parce que Xavier et moi on a l'habitude de travailler ensemble. S'il m'a proposé le rôle, c'est qu'il pense que je suis capable de le faire, donc je me suis dit, allons-y.

Pas moins de quatorze festivals dans le monde ont sélectionné le film depuis le début de l'année. Un succès surprise qui fait du bien, confie le réalisateur:

On est à Chicago, on est à Tokyo, on est à Berlin, mais aussi à Moustier et Rochefort. C'est la preuve que les histoires locales ont une dimension universelle.

Retrouvez l'article original sur MAtélé