Beauraing 5570

Non, la commune de Beauraing n'est pas en zone rouge

Sur les réseaux sociaux, un message de la maison de repos du Clairval a enflammé la toile. Il y est dit que Beauraing est passé en zone rouge. C’est en fait une maladresse de vocabulaire.

Elle court la rumeur et elle court vite à Beauraing. Sur Facebook, la maison de repos et de soins du Clairval a publié un communiqué laissant penser que la commune de Beauraing était passée en zone rouge. Le Clairval s'est exprimé sur la toile en ces mots:

La commune de Beauraing est passée en zone rouge, c'est-à-dire qu'il y a au moins cinq cas positifs au COVID pour 10.000 habitants. Ce changement dans la situation sanitaire a pour conséquence que l'AViQ nous demande de tester l'ensemble de notre personnel (stagiaires, apprentis y compris). Ce testing aura lieu ce mercredi 23 septembre.

Très vite, la maison de repos comme le bourgmestre de Beauraing ont reçu de nombreux coups de fils de la population en panique. Cette confusion provient d'un mail reçu par Le Clairval venant de l'Agence pour une Vie de Qualité (AViQ). C'est l'organisme wallon qui informe les maisons de repos de l'évolution de la pandémie. C'est dans ce mail que la relation entre « zone rouge » et le nombre de cas détectés est faite. Le code couleur n'existe pas pour les communes, mais pour des pays ou encore pour les écoles. Beauraing, avec ses cinq, cas a par contre dépassé un certain seuil épidémique mais le nombre de cas reste très faible.

Pas de cas COVID-19 dans l'établissement

Néanmoins, à cause de ce seuil dépassé, le Clairval qui abrite des personnes à risque est invité par l'AViQ à tester son personnel de manière préventive. Il n'y a donc aucun cas de COVID-19 détecté dans l'établissement, comme l'explique le directeur du Clairval, Jean-Yves Ska:

Je rassure les familles, les résidents et le personnel, il n'y a aucun cas de COVID-19 détecté dans l'établissement actuellement. Ces tests sont un moyen de mieux suivre la situation dans notre établissement et de s'assurer que tout va bien. Nous avons prévenu les familles des résidents lors d'une réunion qui s'est tenue mercredi, mais comme toutes les familles n'étaient pas présentes, nous avons fait ce message Facebook. Il avait pour but de signaler aux familles que les visites en chambres sont reportées d'une semaine le temps d'avoir les résultats des tests.

Le personnel sera testé le 23 septembre prochain. Les résultats tomberont donc dans les deux jours qui suivent cette date. En effet, pour l'instant, c'est dans le parc de la maison de repos que les visites familiales ont lieu, mais le temps ne sera pas toujours aussi clément. Le Clairval comptait rouvrir l'accès aux chambres aux familles à partir de la semaine prochaine. Finalement, ces dernières ne pourront avoir lieu qu'à partir du 28 septembre sous réserve des résultats des tests du personnel. Toutes les maisons de repos qui atteignent ce chiffre de cinq cas pour 10.000 habitants peuvent faire tester leur personnel. L'AViQ prend en charge les analyses en laboratoire tandis que les maisons de repos doivent payer les équipes dépêchées sur place pour réaliser les tests.

 

Retrouvez l'article original sur MAtélé