Beauraing 5570

De secrétaire à fromagère: le changement de vie inattendu de Valériane Vilim

Valériane Vilim est une Beaurinoise qui a décidé de changer de vie. Ancienne secrétaire de direction à Namur, elle a mis son travail de côté pour lancer sa micro-ferme il y a quelques semaines à peine.

C'est dans sa salle à manger que nous rencontrons Valériane Vilim, fermière apprentie. Le fromage qu'elle produit elle-même depuis quelques semaines trône fièrement au milieu du nécessaire pour le déjeuner: C'est du fromage au lait cru. J'avais besoin de travailler avec le vivant et le lait cru est une matière première très vivante. Je fais du fromage affiné et du fromage frais. Après quatre ans de réflexion, elle quitte sa vie à Namur pour s'installer dans la fermette qu'elle a achetée à Beauraing: C'est une micro-ferme, donc j'ai deux vaches et neuf poules. Mes vaches ne sont pas assez mûres pour me fournir en lait pour faire du fromage. Je l'achète dans la ferme voisine. Je vais aussi élever deux cochons bientôt. Sa ferme "La campagne" veut créer du lien social. Pour cela, elle compte inviter les bénéficiaires du CPAS beaurinois à se former au maraîchage bio: Il y a un maraîcher formateur qui viendra donner les cours. On va consacrer 3500 mètres carrés à la culture maraîchère. Toutes les personnes qui auront envie de se ressourcer pourront venir chez moi.  Elle possède aussi une chambre à la ferme et veut à terme ouvrir un magasin à la ferme: J'y vendrai mes produits mais aussi les produits des fermes des alentours. J'ai eu le sentiment qu'il me fallait retourner à la nature. Ce sentiment est apparu en moi. J'avais envie de pouvoir me nourrir sainement et d'arriver à une autonomie alimentaire.  Depuis le lancement de la commercialisation du fromage en janvier dernier, une centaine de fromages ont été vendus. Pour s'agrandir, Valériane doit avoir une cuve. Elle a donc lancé en ligne une demande de financement participatif. Elle doit atteindre la somme de 8000€ pour acheter son équipement: Même si le métier d'agricultrice n'est pas facile, les gens ont aussi envie de manger mieux donc je suis portée par ce type d'action-là. Je ne suis pas effrayée, j'ai confiance en mon projet et j'avance tout simplement.

Valériane Vilim est une Beaurinoise qui a décidé de changer de vie. Ancienne secrétaire de direction à Namur, elle a mis son travail de côté pour lancer sa micro-ferme il y a quelques semaines à peine.

Retrouvez l'article original sur MAtélé