Beauraing 5570

Clément, Jean-Philippe et Robert, acrobates du ciel à Honnay

Ce dimanche, le ciel d'Honnay va être agité. Le jeune club des "Blancs Volants d'Honnay" organise en effet ces premières portes ouvertes, avec démonstration d'avions télécommandés.

Trois générations réunies par une même passion, c'est l'histoire de Clément Pire (19 ans), Jean-Philippe Schoofs (44 ans) et Robert Henrotte (67 ans), fondateurs des "Blancs Volants d'Honnay". Passionnés d'aéromodélisme, ils ont en effet transformé l'ancien terrain de foot de leur village en piste d'atterrissage pour leurs engins volants. Robert Henrotte, président de l'ASBL, explique :

L'aéromodélisme, ce sont des avions radioscommandés, que nous construisons nous-mêmes à partir de "ready to fly" (prêt à voler, NDLR) dans lesquels nous adaptons un moteur et une radio, et nous les faisons voler. Ici, nous avons eu la chance d'avoir le terrain de foot d'Honnay, sur lequel il a fallu faire des travaux : il a fallu abattre les sapins tout autour, et rallonger un peu la piste.

Ainsi, depuis un peu plus d'un an et demi, la vingtaine d'adhérents de l'association peut s'adonner à cette activité dans le ciel belge. Une activité qui demande une grande concentration, surtout quand la météo se fait capricieuse.

Le fait de battre les vents, de pouvoir contrôler quelque chose à distance, c'est quelque chose d'important. Celui qui n'a jamais essayé ne se rend pas compte, il nous prend pour des gosses qui jouent avec des petits trucs. Maintenant, ils ne sont pas toujours si petits que ça, et que ce n'est pas toujours rigolo.

En effet, ces "petits trucs" volent à près de 200 mètres d'altitude et à une vitesse de plus de 200 km/h. Ainsi, on peut apprendre à piloter comme on apprend à conduire. A l'âge d'onze ans, c'est ainsi que Clément à commencer à manier des avions.

Pour commencer à piloter, on a le principe de la double commande. On a un maître et un élève avec deux télécommandes différentes, et ça évite de crasher des avions avant de savoir piloter.

Eviter le crash : c'est tout l'enjeu. En effet, foi de pilotes chevronnés, le plus compliqué n'est pas tant dans les phases de pilotage que dans celles de décollage et surtout d'atterrissage. Mais une fois dans le ciel, les possibilités sont nombreuses. En plus des figures et autres acrobaties, certains appareils sont équipés de fumigènes (comme la Patrouille de France) ou encore de petits réservoirs. Ainsi, au programme de ce dimanche, spectacle aérien dès 10h30 et largage de bonbons pour les enfants tout au long de la journée.

Tous les renseignements sont sur www.bvhonnay.be.

Ce dimanche, le ciel d'Honnay va être agité. Le jeune club des "Blancs Volants d'Honnay" organise en effet ces premières portes ouvertes, avec démonstration d'avions télécommandés.

Retrouvez l'article original sur MAtélé