Houyet 5560

Une école en torchis au coeur du village de Wanlin

L’écomusée de la Besace à Wanlin s’agrandit. Il entreprend la construction d’une école et de la maison d’un instituteur. Tout est fait selon des techniques ancestrales.

L'écomusée "La Besace" de Wanlin accueillera d'ici quelques mois une école et une maison d'instituteur. Deux édifices construits selon des techniques ancestrales: un colombage, du torchis et aucune machine. Constant Gillis est le créateur de cet écomusée:

Il s'agit d'un écomusée. Il informe sur la vie locale, la manière dont on vivait autrefois, les coutumes, l'artisanat, etc. Pour nous, c'est important d'aller le plus loin possible dans le respect de la tradition et de l'originalité. On essaye de s'imprégner des techniques traditionnelles pour pouvoir les transmettre aux visiteurs. On ne peut expliquer correctement quelque chose à quelqu'un si on ne l'a pas réalisé soi-même.

Le bâtiment scolaire sera aménagé comme les écoles de village l'étaient avant la guerre 1940-1945. L'extension vient compléter le musée initial qui, lui, propose aux visiteurs une maison familiale typique de la région au 19ème siècle. Le créateur du musée ne compte pas s'arrêter là. 

Quand on a lancé l'idée de l'écomusée, on a voulu représenter de la manière la plus réaliste possible la manière dont vivaient les habitants de Wanlin et de ses environs. À partir de cela, il y a plein de possibilités. Ici, il y a la maison, l'école, mais on peut aussi imaginer une forge, un atelier de menuiserie, etc. 

L'agrandissement du musée est un objectif de longue date compromis par l'incendie d'une partie des lieux en 2006. Les travaux de l'école, qui ont débuté en août dernier, devraient être terminés pour la rentrée de septembre. 

 

L’écomusée de la Besace à Wanlin s’agrandit. Il entreprend la construction d’une école et de la maison d’un instituteur. Tout est fait selon des techniques ancestrales.

Retrouvez l'article original sur MAtélé