Anhée 5537

Transpiration, coups de fatigue, perte d'appétit: les effets de la chaleur sur notre corps

Transpiration, coups de fatigue, perte d'appétit, coup de chaleur,... La canicule de ces dernières semaines a des effets sur notre corps qui tente tant bien que mal de maintenir notre température corporelle à un niveau acceptable. 

Le corps humain a une température moyenne interne de 37°C. De manière générale, notre corps profite de l'air extérieur (habituellement plus frais) pour évacuer notre chaleur interne. Mais quand le mercure grimpe, comme c'est le cas depuis quelques semaines, notre température corporelle augmente et le refroidissement via l'air extérieur devient moins évident: notre corps est en surchauffe. "Quand le corps est en bonne santé, il va essayer de garder un certain équilibre, explique le docteur Marc Van Nuffelen, directeur du service des urgences de l'Hôpital Erasme, à Bruxelles. Quand la température monte, il va donc essayer de dissiper de la chaleur. Et la façon la plus facile pour dissiper la chaleur, c'est transpirer". 

Enfants et seniors plus sensibles

Mais ce mécanisme de compensation se fait de manière plus difficile pour les enfants de moins de dix ans et pour les personnes de plus de 80 ans. "Ces patients-là sont les plus fragiles dans ce contexte de vagues de chaleur", constate le médecin.

Si cela permet de réguler la température corporelle, le fait de transpirer peut provoquer une déshydratation. "Cela peut engendrer une tension un peu basse, un coup de fatigue car le cerveau n'aime pas trop avoir trop chaud", prévient le Dr Marc Van Nuffelen. La sueur étant un mélange d'eau et de minéraux, le "sodium peut avoir tendance à monter dans le sang, ce qui n'est pas bon non plus". La déshydratation peut aussi entraîner des malaises vagaux. 

Perte d'appétit

Au-delà du mécanisme de transpiration, les vaisseaux sanguins de notre peau sont vasodilatés (leur diamètre est augmenté) quand il fait chaud afin d'augmenter la perte de chaleur de notre corps. C'est ce mécanisme qui explique la baisse de l'appétit que ressentent certaines personnes en cas de fortes températures, la digestion dégageant beaucoup de chaleur. "Quand on fait entrer en vigueur notre système digestif, il y a un appel de sang qui est fait vers le système digestif, explique Marc Van Nuffelen. Et quand nos vaisseaux périphériques sont vasodilatés à cause de la chaleur, le sang a plutôt tendance à stagner en périphérie plutôt que de revenir vers le tube digestif, ce qui rend la digestion plus difficile". 

Gare au coup de chaleur

Enfin, quand la température extérieure est vraiment excessive et que notre système est dépassé, c'est à ce moment là que l'insolation, le fameux coup de chaleur, nous guette. "Cela se traduit par une température corporelle aux alentours de 39°C, cela peut aller jusqu'à l'épuisement et des situations beaucoup plus complexes, prévient le médecin. On peut avoir des problèmes neurologiques graves, avec de l'épilepsie qui ne va rien arranger à la température corporelle puisque quand on frissonne, on augmente encore notre température". Pour éviter cela, n'oubliez pas de vous hydrater et ne restez pas trop longtemps exposés au soleil. 

G.G.

Retrouvez l'article original sur RTBF