Anhée 5537

Sur les réseaux sociaux, rôdent des princes pas si charmants

Du prince charmant ou de la princesse charmeuse, on en a tous rêvé! Mais attention, flairons l'arnaque! Nous dit la police de Nivelles-Genappe. Quand le rêve prend des allures de réalité sur les réseaux sociaux, on se dit parfois trop tard qu'on aurait mieux fait de les garder bien au chaud dans nos livres de contes de fées.

Il habite Dubaï, elle habite les Caraïbes, il pose devant sa Porsche, la tignasse gominée. Elle s'allonge sur le sable chaud non loin des cocotiers, sirotant son cocktail préféré. Vous n'en savez pas plus sur la personne, mais la photo et les quelques infos de profil sont alléchantes, votre cœur s'emballe, vous êtes tout simplement conquis. Alors, comment refuser la demande Facebook de celui ou celle qui vous a déjà transporté à mille lieux? Impossible! Vous cliquez alors sur "acceptez la demande". Dans les minutes qui suivent l'acceptation, vous voilà "ami" avec un ou une pure inconnu(e) qui s'empresse de vous contacter. Trop tard, c'est là que la technique de manipulation dite du "pied dans la porte" vous frappe de plein fouet. Mais vous ne le savez pas encore. Vous entamez à ce stade une délicieuse conversation, somme toute naïve à ses débuts. Et pourtant...

La police de Nivelle-Genappe vous met en garde sur son site sur les intentions de ces personnes: "Bonjour, comment allez-vous? Ravi de vous compter parmi mes contacts. Merci de m'avoir accepté. Peut-on se tutoyer ? " Il a l'air tellement charmant... Alors, on tombe dans le panneau, on discute... Et on en vient à: "Ma maman est très malade, je dois lui payer un traitement hors de prix mais mon compte en banque est bloqué", "J'aimerais tellement te voir mais j'ai un problème de compte et je ne sais pas acheter le billet d'avion", "Je suis coincé dans un pays étranger et je ne sais pas rentrer chez moi"… Et on envoie des milliers d'euros sur un compte Western Union. Argent dont on ne reverra plus la couleur, de même que celle du bel inconnu."

Restez attentifs! Quelques conseils pour repérer le potentiel roublard

Ces techniques d'approche sont fréquentes, mais en étant attentif, il est facile de les repérer et de ne pas tomber dans le piège. Les voici:

1. "Les amis de mes amis sont mes amis" A méditer... Pas toujours, mais dans ce cas-ci, ce dicton pourrait bien vous servir pour un premier élagage réussi parmi les demandes Facebook en attente sur votre page! Une manière de s'assurer que la personne est un minimum de confiance, même si ce critère n'est pas un gage complet de réussite, est de s'assurer que ce futur nouvel ami a des amis en commun avec vous sur sa page.

2. Le critère de la distance. Votre beau parleur, est-il de votre région ou du moins de votre pays? Si pas, se poser la question de l'intérêt que peut bien vous porter cette personne qui selon ses informations de profil se trouve à l'autre bout du globe. Etrange, n'est-ce pas!?

3. Un profil vide... ou presque!
La police de Nivelles-Genappe ajoute: "vous verrez que son profil contient peu de contenu. Le compte a été ouvert il y a peu de temps, il contient quelques publications postées peu après la date d'ouverture du compte et puis plus rien jusqu'à aujourd'hui. Ces publications sont souvent des partages d'autres publications et ne sont pas écrites directement par le beau gosse en question." Alerte arnaque!

4. L'intellectuel mauvais en orthographe?!
"Il vous parle immédiatement après l'ajout et veut très vite passer au tutoiement. Il vous dira qu'il a fait des études, qu'il a un beau métier... et pourtant... il fait des fautes d'orthographe dignes d'un enfant de début de primaire!"

5. La demande coquine: "Il peut également arriver qu'il vous demande d'envoyer des photos de vous dénudée ou peu vêtue. En signe de bonne foi, il vous en enverra aussi. Sauf que... ce ne sont pas les siennes."

6. Besoin d'argent: si vous n'avez toujours pas abandonné, il est temps à ce stade de faire disparaître votre nouvel "ami". S'il vous demande de l'argent, il n'y a plus rien à espérer: cliquez sur "supprimer"!
 

"Le pied dans la porte", késako?

la technique du pied-dans-la-porte consiste à formuler une demande visiblement peu coûteuse qui sera vraisemblablement acceptée, suivie par une demande plus coûteuse. Évidemment, la seconde demande aura alors plus de chance d’être acceptée que si elle avait été placée directement et sans " préparation ".

Ces techniques de manipulation nous les utilisons tous dans la vie de tous les jours, sans même nous en rendre compte. Mais certains en usent plus que d'autres:  les commerciaux par exemple ne peuvent cacher leur petit faible pour cette technique souvent infaillible quand il s'agit de vendre. 

L'objectif dans le cas de l'arnaqueur sur les réseaux sociaux est de vous faire entrer dans sa logique et de vous faire perdre votre sens critique. Il créé une relation avec vous,  vous mettant en confiance, vous flattant et suscite finalement votre empathie. Quand la personne est sure de vous tenir par les sentiments, elle passe au stade suivant: celui de la détresse ou du chantage affectif. Embrigadé, il est difficile de pouvoir dire non à quelqu’un qui a tout perdu ou qui se retrouve soi-disant dans une situation si terrible que seul un transfert d'argent pourrait l'en extraire.

Claquez la porte et portez plainte!

Vous n'avez pas pu flairer l'arnaqueur masqué? Vous en avez payé les frais? Ou au contraire, vous vous êtes arrêté juste à temps? Dans tous les cas, la police vous suggère de déposer plainte sans attendre.

Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site de la police de Nivelles-Genappe.
Vous souhaitez contacter la police, composez le 101.