Anhée 5537

Nouvelle vie pour le matériel de l'Atelier de dentelle de Maredret

Des puces dentellières ont attiré la foule samedi à l’Abbaye de Maredret. Le but était de donner une nouvelle vie au matériel de l'Atelier de dentelle qui ferme ses portes.

Des puces dentellières étaient organisées samedi à l'Abbaye de Maredret. Anne Mali, dentellière au fuseau et à l'aiguille depuis plus de 30 ans, a décidé de mettre fin à l'atelier de dentelle qu'elle avait fondé en 1994, pour se consacrer à d'autres projets dentelliers. Anne a eu pour vocation de transmettre son savoir-faire via cet atelier durant 23 ans. Elle a enseigné cet art couturier à de nombreux élèves de tous âges. Au fil des années, la couturière a reçu une grande quantité de matériel sous forme de dons notamment via le site internet de l'atelier. Elle a donc voulu partager à son tour et donner une autre vie à ce matériel particulier. Le but est d'éviter à tout prix que ces accessoires ne dorment dans les greniers. Pour ce faire, carreaux, fuseaux, aiguilles, laine et autres étaient mis en vente à un prix très démocratique au bénéfice du patrimoine de l'Abbaye de Maredret. C'était aussi une façon de remercier l'abbaye d'avoir accueilli l'atelier en ses locaux durant toutes ces années.

Un métier autrefois, un artisanat d'art aujourd'hui

Tradition remontant au 16ème siècle, la dentellerie était autrefois pratiquée comme activité complémentaire. N'étant plus assez rentable pour une activité professionnelle, elle est par après devenue un artisanat d'art, pratiqué comme loisir. Après la seconde guerre mondiale, cette pratique a connu un déclin majeur. Vers les années 70, la technique d'apprentissage a été adaptée. La dentellerie était autrefois uniquement transmise oralement de maître à élève. Des supports ont ensuite vu le jour avec des codes couleurs permettant de faciliter l'apprentissage. Cet artisanat a dès lors connu un nouvel élan. Il est aujourd'hui encore pratiqué un peu partout. Des congrès et des démonstrations sont donnés très régulièrement. Certains grands couturiers font même appel à des dentellières pour leurs créations

Retrouvez l'article original sur MAtélé