Anhée 5537

La qualité de l’eau des cours d’eau: le combat d'une scientifique néerlandaise

Li An Phoa, une scientifique néérlandaise, parcourt depuis un mois les berges de la Meuse pour sensibiliser les populations à l’importance de la qualité de l’eau.

Il est 10 heures quand Li An Phoa arrive à Waulsort. Aujourd'hui, elle a déjà parcouru 18 km le long de la Meuse. Elle est presque à la moitié de son aventure: suivre le cours du fleuve depuis la source, jusqu'à l'embouchure, à Rotterdam. En tout elle va parcourir 925 km pendant 60 jours, entre le 15 mai et le 15 juillet. Li An milite pour la qualité de l'eau.

Avoir des rivières potables signifie que l'ensemble du système socio-écologique dans la totalité du bassin versant est en bonne santé. Les "Rivières Potables" pourraient être des indicateurs simples et universels d'une vie saine.

L'eau est un bien qui se partage. En prendre soin sera un gage de vie saine, de biodiversité florissante et de stabilisation du climat.

45 km en namurois avec le Contrat de rivière Haute-Meuse

Le long de son parcours namurois, les acteurs du Contrat de Rivière Haute-Meuse l'ont accueillie avec enthousiasme. Elle représente pour eux une fameuse ambassadrice de la cause qu'ils défendent.

Pas potabiliser les cours d'eau, mais "on doit rêver pour avancer"

Le projet de Li An est baptisé "Rivière Potable". Pas question cependant de vouloir potabiliser les eaux des cours d'eau. L'utopie se révèle un idéal, un chemin à suivre. Frédéric Mouchet estime qu'il faut avoir des rêves pour avancer.

En terme de qualité d'eau, on a déjà amélioré nos rivières par la construction de station d'épuration, par l'utilisation de produits moins nocifs. On ne rejette plus tout et n'importe quoi dans les cours d'eau. Mais, il faut continuer à sensibiliser parce qu'il y a encore des problèmes.

La route de Li An va se poursuivre pendant plusieurs centaines de kilomètres encore. Tous ceux qui sont prêts à en parcourir quelques-uns, en sa compagnie, auront tous les renseignements, via Internet, sur drinkablerivers.org .

Li An Phoa, une scientifique néérlandaise, parcourt depuis un mois les berges de la Meuse pour sensibiliser les populations à l’importance de la qualité de l’eau.

Retrouvez l'article original sur MAtélé